La lutte contre l’obésité à Uturoa à travers le sport, une démarche municipale qui renforce la cohésion sociale

No Comment

Depuis deux ans, les élus volontaires de la mairie d’Uturoa participent aux différentes activités sportives  proposées par la commune. Un programme initié par le maire Sylviane Terooatea également adhérente, qui contribue à renforcer le lien social avec la population.

« J’ai mis  en place dans ma commune ce  projet Santé et Sports pour accompagner l’objectif du gouvernement polynésien de réduire l’obésité dans le pays », précise Sylviane Terooatea, le maire d’Uturoa à Outremers360. Selon une étude publiée en septembre dernier, la Polynésie figure dans les premiers rangs du nombre d’obèses par habitant : 70% des adultes et 34% des enfants de 7 à 9 ans sont en surpoids. « C’est un véritable challenge  car je me suis engagée avec le conseil municipal à faire perdre du poids à mes concitoyens. C’est ainsi que nous proposons chaque semaine aux agents de l’équipe municipale deux heures de sport ».

Pour l’élue qui participe aussi à ce programme, il s’agissait de montrer l’exemple afin de motiver la population. « Il faut que nous soyons les moteurs de tous ces projets que nous mettons en place », ajoute Sylviane Terooatea, maire de la principale commune de Ra’iatea, aux Îles-sous-le-vent.  Au sein de l’équipe municipale, la moitié des agents a adhéré à ces activités. Toutefois, l’édile d’Uturoa rassure, la continuité du service public est assurée avec la mise en place d’une permanence durant ces activités.

Rencontre avec Sylviane Terooatea, maire d’Uturoa, présente lors du Congrès de l’ACCD’OM en Guadeloupe

Face à ce succès, le programme a été étendu dans les quartiers de la ville avec l’aide des associations. « Avec la participation des associations, nous proposons tous les week-ends de faire bouger la population en instituant régulièrement des événements sportifs. ». Au total, ce sont de 3000 personnes, élus et public, qui se défoulent chaque semaine. Au delà de l’objectif sanitaire, le programme Santé et Sports participe à la cohésion sociale au sein de l’équipe municipale mais également avec les administrés. « Le fait de mettre en place ce type de programme permet d’aller à la rencontre de personnes qu’on n’a pas le temps de voir habituellement. Le public peut par exemple jouer avec les cadres, faire du sport avec les services techniques ou encore des élus. Cela aide la population à nous voir différemment, ajoute Sylviane Terooatea.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment