La députée polynésienne Maina Sage interpelle le gouvernement sur l’application de la loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires

No Comment

©Outremers360

Ce mercredi 5 juillet lors de la 1ère séance publique des Questions au gouvernement, la députée de la Polynésie française Maina Sage a interpellé le gouvernement sur la loi qui indemnise les victimes des essais nucléaires (dite Loi Morin).

« J’interpellais la représentation l’an dernier pour modifier la loi des victimes des essais nucléaires. Chose que nous avons réalisé en février dernier » rappelle la députée. « Monsieur le ministre, cette loi n’est toujours pas appliquée. Elle est en vigueur depuis le 27 février mais elle n’est toujours pas appliqué » déplore-t-elle. La députée souhaite « des actes clairs de réparation ». « Je vous demande de vous engager d’abord sur l’indemnisation des victimes des essais nucléaires, sur l’indemnisation de notre Hôpital, de notre Caisse de sécurité sociale, sur la surveillance des sites qui ont servi d’essais », a poursuivi la députée.

« Sachez que s’il y a encore des inquiétudes en Polynésie, ce gouvernement est mobilisé » a rassuré la ministre des Outre-mer Annick Girardin, reconnaissant que « l’Etat a tardé » à reconnaître les conséquences des 193 tirs nucléaires en Polynésie française. « Le Premier ministre a souhaité que le Comité de suivi de la loi (présidé par l’actuelle ministre de la Santé Agnès Buzin, ndlr) se réunisse immédiatement, comme le Comité de la loi EROM », assure-t-elle. « Le Civen devra reprendre tous les dossiers » dont les demandes d’indemnisation avaient été refusées.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment