La Cité des Outre-mer « existera » mais doit « être repensée », assure Annick Girardin

No Comment

Lancement de la Cité des Outre-mer en mars 2017 ©Archives / Outremers360

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a assuré mercredi aux députés que la Cité des Outre-mer, engagement de campagne de François Hollande, « existera » mais que le projet, « pas assez collectif », devait être « repensé » dans le cadre des assises des Outre-mer.

Interrogée lors des questions au gouvernement par l’ancienne ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, députée de Paris, qui s’est inquiétée de sa « disparition », Annick Girardin a affirmé que la Cité des Outre-mer lui tenait « à cœur »A quelques mois de la fin de son quinquennat, le 17 mars, François Hollande avait lancé officiellement au parc de la Villette à Paris cette Cité destinée à promouvoir et valoriser les cultures, les arts, les traditions et coutumes des territoires ultramarins. Elle devait être installée dans un ancien cinéma désaffecté de ceparc du nord-est de la capitale, et était censée ouvrir ses portes en 2019.

« Ce projet a besoin d’être repensé » et être « davantage collectif », a estimé Annick Girardin, regrettant par exemple que le ministère de la Culture ne soit pas « partenaire ». Elle a souhaité notamment que la ministre de la Culture Françoise Nyssen « puisse retravailler sur ce projet », et que la région Île-de-France, qui s’était désengagée, « puisse y revenir ». « Oui la Cité des Outre-mer, je ne sais pas aujourd’hui quelle forme elle aura, mais elle existera », a-t-elle affirmé, expliquant que « les assises des Outre-mer seront l’occasion de la redéfinir collectivement ». « Nous aurons un projet à la sortie des assises qui sera davantage porté par l’ensemble des acteurs », a-t-elle insisté.

En mars, François Hollande avait assuré que le projet était « irréversible » et son avenir « assuré ». La ministre des Outre-mer d’alors, Ericka Bareigts (2016-2017), avait prévu dans son budget 2017 un financement de 10 millions d’euros pour cette Cité. Le projet est ancien, « puisque c’est Lionel Jospin, en 2001, qui en avait avancé l’idée », avait rappelé François Hollande. Cette cité a été « promise successivement par tous les présidents », a souligné George Pau-Langevin. Rappelant le « réflexe Outre-mer » défendu par Annick Girardin et plus récemment par Edouard Philippe, l’ancienne ministre des Outre-mer (2014-2016) « éprouve un sérieux doute quant à cette volonté », à l’examen du budget Outre-mer. Elle cite également la baisse des crédits pour le logement et la « diminution drastique » des moyens de l’Agence des Outre-mer pour la mobilité (Ladom).

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment