L’ ACCDOM, relais des problématiques des Collectivités ultramarines au Sénat

No Comment

Le vendredi 17 novembre, une cinquantaine d’élus ultramarins étaient réunis au Sénat pour évoquer leurs difficultés en présence de Dominique Sorain, directeur du cabinet de la Ministre de l’Outre-mer Annick Girardin, des sénateurs ultramarins et du député européen Louis-Joseph Manscour. 

Trois semaines après le 26ème congrès de l’ACCD’OM en Guadeloupe, les adhérents se sont retrouvés au Sénat pour sensibiliser et fédérer l’ensemble des acteurs et décideurs politiques autour des enjeux des communes et collectivités ultramarines et débattre sur les thèmes d’actualités comme les finances locales, l’immigration clandestine à Mayotte et en Guyane, la biodiversité et les Assises des Outre-mer.

Dominique Sorain, le directeur de cabinet du Ministère des Outre-mer a rappelé les enjeux attendus par les Assises des Outre-mer. « Si les thématiques abordées n’ont rien d’original, il s’agit d’aboutir à un dispositif plus lisible tout en utilisant tous les outils à disposition pour avancer sur des dossiers récurrents comme les transports, la santé ».

Inquiétude des élus ultramarins

Lors de ce débat, les élus n’ont pas manqué d’interpeller le directeur de cabinet Dominique Sorain. A l’instar du sénateur de Saint-Barthélémy Michel Magras qui s’est dit sceptique quant à l’exécution des solutions apportées lors des Assises des Outre-mer.  « J’ai peur  que les Assises ne fassent naître des espoirs difficiles à réaliser. Je veux bien croire à la volonté du gouvernement, mais nous faisons face au quotidien à la réalité du terrain. Nous ne pouvons avancer que si l’Etat nous accompagne réellement en matière d’aides financières » a déclaré Michel Magras. 

Le sénateur guyanais George Patient s’est quant à lui interrogé sur l’articulation entre la mise en place des Etats généraux actés dans les Accords de Guyane et le lancement des assises des Outre-mer « qui s’étalent sur le même calendrier ». « Cela se superpose complètement car les Etats généraux et les assises des Outre-mer ont un point commun: le développement du territoire guyanais », a répondu Dominique Sorain.
Le représentant du Ministère s’est voulu rassurant sur les précédents plans signés par le gouvernement. « L’Etat a pris des engagements concernant les accords de Guyane, ou les accords de Papeete, il les tiendra complètement » avant de conclure sur la nécessité de travailler ensemble tout en prenant en compte les spécificités de chacun ».

Au terme de ce débat, la Présidente de l’ACCD’OM Sophie Charles s’est dit satisfaite de ces échanges car « l’ensemble des territoires ultramarins ont pu s’exprimer ». L’ association des communes et des collectivités d’Outre-mer se réunit en Assemblée générale le dimanche 19 novembre et participera à la Journée Outre-mer du 100 ème Congrès des Maires  le 20 novembre.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment