Jean-Jacques Urvoas en Nouvelle-Calédonie: 13 postes supplémentaires au Camp Est

No Comment

©MaxPPP

En déplacement en Nouvelle-Calédonie, Jean-Jacques Urvoas a visité ce samedi le Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est. Le ministre de la Justice a annoncé la création de 13 postes supplémentaires au sein de la prison, dont deux affectés à la sécurité.

« J’ai indiqué ici que j’allais créer des postes qui vont permettre de doter le Centre pénitentiaire d’une équipe de sécurité », a déclaré le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, lors de sa visite du Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est. « Quand il y a des extractions, quand les détenus doivent aller à l’hôpital par exemple, il faut que le personnel soit suffisamment nombreux pour être encadrant ». Jean-Jacques Urvoas a également annoncé le recrutement par concours de 80 fonctionnaires pour renforcer le personnel du Centre pénitentiaire. Et afin d’attirer le maximum de candidats, les centres d’examens devraient être répartis sur l’ensemble du territoire calédonien.

En 2011, le Centre pénitentiaire de Nouméa - Camp Est, était pointé du doigt pour sur-population, insalubrité et conditions de détention inhumaines ©DR

En 2011, le Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est, était pointé du doigt pour sur-population, insalubrité et conditions de détention inhumaines ©DR

Le Centre pénitentiaire de Nouméa compte actuellement 122 surveillants pour 504 détenus, « c’est en deçà de ce que nous réclamons » précise Claude Cortès, délégué syndical Force Ouvrière, « nous voulons un rééquilibrage avec nos collègues ultramarins et métropolitains, qui pour un établissement de 500 détenus bénéficient de 200 à 250 surveillants ». En 2011, le Centre pénitentiaire de Nouméa – Camp Est, ancien bagne, avait été épinglé pour sa surpopulation, son insalubrité et ses conditions de détention inhumaines. Des travaux avaient alors été engagés sur 23 mois. « Grâce au travail qui a été fait depuis 2012, sur les décisions de Christiane Taubira, l’Etat a investi près de 40 millions d’euros pour tout repenser dans cet établissement alors même qu’il n’a pas été vidé », a assuré Jean-Jacques Urvoas, rappelant « qu’il est convenable (…) mais pas exemplaire » du fait de sa surpopulation qui s’élève aujourd’hui à 124%.

Lire aussi: Jean-Jacques Urvoas en Nouvelle-Calédonie: Pour une plus grande présence de la coutume Kanak dans la justice

Jean-Jacques Urvoas doit d’ailleurs se rendre lundi dans la province Nord où il participera à une réunion du comité de pilotage du projet de Centre des peines de Koné, qui a pour but de soulager la surpopulation carcérale du Camp Est. Toujours au Camp Est, Jean-Jacques Urvoas a aussi visité le quartier de préparation vers la sortie, créé il y a peu. Enfin, le ministre a officiellement installé le directeur du Camp Est, Régis Baudoin, en fonction depuis le début de l’année, et a remis la médaille pénitentiaire pour actes de bravoure à cinq surveillants.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment