Guyane: Une première réunion entre Rodolphe Alexandre et le Président de la République Emmanuel Macron pour fixer la feuille de route de la Guyane

No Comment

© Outremers 360

Le président de la CTG (Collectivité territoriale de Guyane) Rodolphe Alexandre s’est entretenu avec Emmanuel Macron à l’ Elysée ce lundi 26 juin, en présence de la Ministre des Outre-mer Annick Girardin.

Première rencontre entre les deux hommes depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’ Elysée. Un fait que le président de la collectivité de Guyane n’a pas manqué de souligner. « C’est un extrême honneur d’être la première collectivité ultramarine à être reçue par le président. Cela montre qu’il a un attachement, une attention particulière envers la Guyane. Cette rencontre est avant tout un discours politique de cadrage. L’intérêt de la présence de la Ministre est de mettre en place maintenant cette feuille de route » a déclaré Rodolphe Alexandre. Trois dossiers ont été abordés : les questions des hydrocarbures, l’exploitation minière et de la ligne budgétaire de la CTG. Des sujets sur lesquels Rodolphe Alexandre semble avoir obtenu des garanties sans en  préciser davantage. Les questions sur  les hydrocarbures, notamment dont  les acquis semblent être préservés et le dossier de la mine qui fera l’objet d’un débat sensible » a indiqué Rodolphe Alexandre. Deux dossiers sensibles que l’actuel Président de la République avait eu à gérer en tant que ministre de l’économie. En effet, Emmanuel Macron avait plaidé pour une augmentation de l’activité aurifère en Guyane lors de sa visite dans le département en 2015. Sur la question des permis hydrocarbures, le Ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, a annoncé une loi qui interdirait toute nouvelle recherche d’hydrocarbures, mais sans toucher aux permis déjà acquis.

« Le Président a parfaitement compris nos problématiques » a déclaré Rodolphe Alexandre à la sortie de cet entretien. « Nous partons avec beaucoup d’espoir pour le peuple de la Guyane », a ajouté Rodolphe Alexandre, concernant  le plan d’urgence convenu après le conflit d’avril dernier. « Je repars satisfait de ce que j’ai entendu, il restera au Premier ministre à mettre en place cette feuille de route sur les différents éléments que nous attendons: le plan de relance, pour lequel les Guyanais se sont mobilisés et qu’ils attendent, la stratégie financière de la CTG, qui ne dispose pas de suffisamment de financement budgétaire pour répondre à ses compétences, et la question des hydrocarbures », a-t-il déclaré.

Après le Président de la République, Rodolphe Alexandre sera reçu par le Premier ministre Edouard Philippe ce mardi 27 juin. « Il s’agira d’une rencontre plus technique, en particulier sur la question du RSA et des investissements de la collectivité », a précisé le président de la collectivité territoriale.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment