Gilets jaunes et violences urbaines à La Réunion : Une réunion de concertation entre la Ministre des Outre-mer et les élus réunionnais à Paris pour apaiser la situation

No Comment

La Réunion connaît sa troisième nuit de violences. Des magasins au Tampon, à Saint-Pierre et au Port ont été vandalisés, pillés ou incendies. Les tensions restent fortes malgré l’annonce de renforts de forces de l’ordre sur le terrain.Le préfet de la Réunion a également pris la décision de la fermeture des crèches, des établissements scolaires (maternelles, primaires, collèges et lycées) publics et privés sous contrat pour la journée de mardi 20 novembre 2018 en raison de la « mobilisation du mouvement « les gilets jaunes» qui rendent difficiles l’accès des élèves, des personnels encadrants et des enseignants dans établissements scolaires et les écoles. A Paris, la Ministre des Outre-mer s’est entretenue avec les élus de La Réunion, à la demande du sénateur Dennemont en marge du Congrès des Maires, pour faire le point sur la situation actuelle.

Durant cette réunion de concertation, des solutions d’urgence et à long terme ont été évoquées pour résoudre cette crise. Parmi les premières priorités, rétablir l’ordre. Annick Girardin a confirmé aux élus, que d’importants renforts de gendarmes mobiles allaient arriver à La Réunion. Une première vague de 48 gendarmes seront présents d’ici mardi matin. Trois escadrons de gendarmes, soit 195 militaires vont être acheminés cette semaine depuis l’Hexagone. La ministre souhaite qu’on puisse traiter du prix du carburant et ensuite traiter la question de la vie chère. A La Réunion la question d’un arrêté de couvre feu est à l’étude pour les jours à venir par le Préfet.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

ARTICLES POPULAIRES