Gilets jaunes à La Réunion : Medef et CPME demandent des mesures pour les entreprises réunionnaises

No Comment

©Zinfos974

Le Medef et la CPME de La Réunion ont demandé des mesures pour les entreprises et l’économie réunionnaise impactées par les 17 jours du mouvement des gilets jaunes. 

Concernant le Medef, l’organisation patronale a adressé au ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, une « demande de mise en place d’un fond exceptionnel d’indemnisation des pertes d’exploitation ». « Outre ces blocages rendant toute circulation des personnes très difficile et quasi-impossible celle des marchandises, ce mouvement a par ailleurs généré́ de nombreuses actions de violence, de vandalisme, d’intimidation, de menaces qui se sont notamment traduites par la fermeture de nos entreprises, sous peine de mettre en danger nos salariés », déplore le Medef. « Un premier sondage auprès de nos membres, après ces 14 jours de blocage et d’évènements violents, nous permet d’estimer à plus de 300 millions les pertes d’exploitation liées à̀ ces émeutes et mouvements populaires », indique encore l’organisation.

Le Medef demande donc au ministre la mise en place d’ « un fond exceptionnel, financé et piloté par l’État, qui permette une indemnisation de l’ensemble des entreprises de notre île, qu’elles soient couvertes ou non par des garanties pertes d’exploitation. En effet cette situation, inédite et juridiquement non prévue par les différents codes, impose qu’un nouvel outil soit élaboré́ et rapidement opérationnel, à l’image du fond qui peut être débloqué en cas de catastrophes naturelles ». Le Medef souhaite aussi « un appui de l’État pour nous aider à reconstruire l’image, la notoriété́ et l’attractivité́ de notre île ».

« Nos entreprises meurent »

Du côté de la CPME, le représentant des petites et moyennes entreprises de La Réunion souhaite un « plan pour Organiser la Relance et la Sauvegarde de l’Économie et la Consommation (ORSEC) ». « Nos entreprises meurent », alerte la CPME, qui émet « seize propositions du plan ORSEC » qui « se concentrent autour de trois objectifs » : Organiser l’ensemble des acteurs concernés pour maîtriser les risques économiques ; relancer et soutenir l’activité́ pour favoriser la reprise et sauvegarder l’écosystème entrepreneurial grâce à un accompagnement rapproché des TPE-PME. « Ce plan a pour vocation d’être percutant pour engager la mobilisation et lancer une synergie entre l’ensemble des acteurs économiques et institutionnels dans la gestion de la crise actuelle », indique encore la CPME qui entend « apporter des solutions de proximité́ aux entreprises démunies pour leur permettre de faire face à leurs difficultés ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés