Européennes 2019 : Les parlementaires polynésiens dénoncent le ralliement de leur parti local sur la liste LREM

No Comment

Dans un communiqué, les parlementaires de Polynésie Maina Sage et Nicole Sanquer (députées), ainsi que Lana Tetuanui et Nuihau Laurey (sénateurs), ont fustigé le soutien de leur parti local, le Tapura Huiraatira du président polynésien Édouard Fritch, à la liste LREM aux Européennes. 

« Nous avons appris par voie de presse ce jeudi 28 mars 2019 à Paris, la décision du Conseil politique du Tapura Huiraatira relatif à sa participation aux élections européennes sur la liste LREM par la désignation de Mr Tearii Alpha et de Mme Virginie Bruant », écrivent les quatre parlementaires, appartenant eux-mêmes au parti.

« Cette décision prise sans notre information et avis nous parait particulièrement inappropriée compte tenu de nos rattachements respectifs au sein des groupes centristes – UDI-UC au Sénat et UDI-Agir-Independants – qui nous ont toujours soutenus loyalement dans le respect de nos positionnements politiques. Or, cela créé une ambiguïté potentiellement lourde de conséquences puisqu’elle pose en filigrane la question de notre rattachement au mouvement LREM », poursuivent-ils.

« Plus grave, ce choix ne saurait être associé au vote de la réforme statutaire (de la Polynésie, ndlr) en cours qui n’a jamais, en quatre ans jusqu’à ce jour, fait l’objet d’un quelconque lien avec nos décisions de rattachement. Si tel est le cas, nous y serons strictement opposés ». Cette réforme, ou « toilettage », du statut de la Polynésie doit passer par le vote d’une loi organique et d’une loi ordinaire à l’Assemblée nationale courant avril. Le Sénat a d’ores et déjà voté cette réforme en février.

« Cette position a été officiellement transmise au Président Édouard Fritch le samedi 29 mars », assurent-ils encore. « Au regard des enjeux, il nous semblait fondamental que le public soit parfaitement informé des conditions dans lesquelles ce soutien a été envisagé : sans vos parlementaires ».

com presse-parlementaire tapura -europeennesdocx

Dans un article du 27 mars, Radio 1 Tahiti évoquait une possible participation de Tearii Alpha, actuel ministre de l’Agriculture du gouvernement d’Édouard Fritch, ou Virginie Bruant, représentante à l’Assemblée de Polynésie, sur la liste LREM aux Européennes et à des positions non éligibles. Cette présence sur une liste LREM viserait surtout à prendre position face aux adversaires locaux, à travers un scrutin qui mobilise très peu l’électorat polynésien.

Le Tapura Huiraatira s’est finalement bien positionné sur la liste LREM, avec Tearii Alpha. Prenant acte du communiqué des parlementaires, le parti justifie une décision « prise à l’unanimité des membres présents, après que les représentants de chaque archipel se soient exprimés ». « Le président Edouard Fritch a toujours entretenu, dans un esprit de respect mutuel, des relations constructives avec le gouvernement central et sa majorité, avec le soutien de nos parlementaires qui font preuve de volontarisme en la matière », indique-t-on encore, en rappelant que le « Tapura Huiraatira rappelle (…) n’est lié par aucune convention avec le parti UDI, ni aucun autre parti au niveau national ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data