Ericka Bareigts en Nouvelle-Calédonie: La ministre des Outre-mer attendue sur les questions de sécurité

No Comment

©DR

La ministre des Outre-mer Ericka Bareigts sera en déplacement officiel en Nouvelle-Calédonie du mercredi 7 au samedi 10 décembre. Au programme de sa visite: entretiens avec les différents élus calédoniens ou encore, visites de tribus, d’usines de nickel et du Centre culturel Tjibaou. La ministre des Outre-mer est surtout attendue sur les questions de sécurité, et plus précisément le cas de la tribu de Saint-Louis.

Chose promise chose due. La ministre des Outre-mer avait annoncé, dès les premiers jours de sa prise de fonction, sa volonté de visiter tous les Outre-mer. Ericka Bareigts sera donc en Nouvelle-Calédonie du 7 au 10 décembre. Si son programme n’est pas, pour l’heure, remis en cause par les changements attendus à la tête du Gouvernement, Ericka Bareigts sera très écoutée sur la question de la sécurité, notamment après les tensions vécues dernièrement dans la tribu de Saint-Louis, où le décès d’un jeune Kanak lors d’un contrôle routier avait suscité la colère des habitants et le barrage de la seule route d’accès au Sud, prenant ainsi en otage quelques dizaines de milliers de résidents du Mont-Dore. Des heurts entre jeunes de la tribu et gendarmes ont également fait six blessés du côté des forces de l’ordre. Une réunion d’urgence avait été organisée à Paris, Place Beauvau, pendant laquelle le ministre de l’Intérieur avait annoncé un renforcement des effectifs de gendarmes et un renforcement des mesures de prévention.

Des tensions ont éclaté dernièrement à la tribu de Saint-Louis, suite au décès de William Décoiré lors d'un contrôle routier ©DR

Des tensions ont éclaté dernièrement à la tribu de Saint-Louis, suite au décès de William Décoiré lors d’un contrôle routier ©DR

Dès le jeudi matin, la ministre des Outre-mer rencontrera le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Philippe Germain qui profitera de l’occasion pour lui présenter un projet de route de contournement de Saint-Louis. « Nous allons investir dans le transport terrestre, développer le Néobus, doubler la RT1 jusqu’à l’aéroport de Tontouta et construire le contournement de la route de Saint-Louis au Mont-Dore », avait-il déclaré lors du congrès du parti Calédonie Ensemble, le 3 décembre. Cette nouvelle route devrait rentrer dans le cadre du contrat inter-collectivités qui doit être négocié entre l’Etat, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la province Sud. De même, un collectif d’associations des communes du Grand Nouméa, rejoint par des élus Les Républicains de Nouvelle-Calédonie, prévoit une manifestation contre l’insécurité lors de la visite de la ministre. « Aujourd’hui, l’Etat refuse de faire le travail au risque de dérapage », lance Harold Martin, élus Les Républicains.

Fin novembre, de violentes intempéries ont provoqué des glissements de terrain à Houaïlou, entrainant le décès de plusieurs personnes ©Gaël Detcheverry / AFP

Fin novembre, de violentes intempéries ont provoqué des glissements de terrain à Houaïlou, entrainant le décès de plusieurs personnes ©Gaël Detcheverry / AFP

Hormis le grand sujet sur la sécurité en Nouvelle-Calédonie, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts doit rencontrer les élus du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, les élus du Sénat coutumier ou encore, les associations impliquées dans la lutte contre les violences faites aux femmes et les addictions avec la signature du protocole CAUVA (centre d’accueil en urgence des victimes d’agression). La ministre des Outre-mer doit également rendre visite à plusieurs tribus, à l’usine de nickel de l’industriel brésilien Vale et signera, au Centre culturel Tjibaou, les contrats de développement pour les périmètres Sud et la Nouvelle-Calédonie. Enfin, la ministre des Outre-mer devrait rencontrer les familles des victimes des glissements de terrain qui ont eu lieu à Houaïlou vendredi en fin de journée.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment