En Polynésie, les présidents d’Assemblées des îles du Pacifique réunis autour de l’Économie bleue durable

No Comment

©Assemblée de la Polynésie

Les 10 et 11 septembre aura lieu à Papeete, la Conférence du Groupe des Parlements des Îles du Pacifique (GPIP) sur le thème de l’Économie bleue durable. Une première pour ce groupe dont la création sera actée lors de cette conférence. 

La Conférence du GPIP réunira à l’assemblée de la Polynésie française durant 2 jours, les présidents ou représentants des parlements de Fiji, Hawaii, Île de Pâques, Îles Cook, Niue, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Palau (Sénat et Chambre), Polynésie française, Samoa, Samoa américaines, Tokelau, Tonga, Vanuatu, et Wallis et Futuna, indique l’Assemblée territoriale de la Polynésie. En tout, seize représentants de 15 États et territoires du Pacifique seront donc présents pour cette première.

Outre le thème retenu, il s’agira pour les présidents des Assemblées du Pacifique d’officiellement acter la création de ce GPIP, « dont l’objectif principal est de rapprocher les parlementaires du Pacifique et de leur permettre d’échanger sur des problématiques communes et de partager leurs connaissances et leurs expériences ».

gpip2019-logo

Et naturellement, parmi les problématiques communes, l’océan, « l’économie bleue durable et plus particulièrement la résilience de l’océan Pacifique et la pêche, secteur clé de l’économie bleue, sujets ayant une portée particulière auprès des populations des îles du Pacifique, premières touchées par les effets du réchauffement climatique », détaille l’institution située Place Taraho’i à Papeete.

Vers une « Déclaration de Taraho’i »

« Ces thèmes feront l’objet d’interventions et de présentations d’imminents experts internationaux parmi lesquels Peter Thomson, envoyé spécial de l’ONU pour l’océan, Peni Suveinakama, analyste et responsable des océans au Bureau du commissaire à l’océan Pacifique, Kosi Latu, directeur général du Programme régional océanien de l’environnement et Peter Williams, directeur de recherche halieutique à la communauté du Pacifique ».

Voulue par le président de l’Assemblée de la Polynésie, Gaston Tong Sang, cette Conférence, la première du genre, a nécessité la mobilisation d’un budget de 20 millions XPF (environ 168 000 euros), dont 12 millions sur le budget de l’Assemblée polynésienne et le reste apporté par les Nations Unies et le Fonds Pacifique, précise Radio 1 Tahiti.

Cette première Conférence doit aboutir sur une « Déclaration de Taraho’i » fixant « les engagements pris par les parlements du Pacifique, et les actions envisagées en faveur de la protection de l’Océan Pacifique et de la gestion de la filière pêche ». La prochaine Conférence des Parlements du Pacifique aura lieu dans deux ans, dans un autre État ou territoire insulaire de la région.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data