Emmanuel Macron en visite officielle sur le territoire: les Guyanais réclament un droit de suite

No Comment

© AFP

La visite d’Emmanuel Macron en Guyane dès jeudi est particulièrement attendue. Ce territoire handicapé par de nombreux retards avait conclu un accord pour un plan de relance avec le précédent gouvernement.

Il s’agit du premier déplacement en Outre-mer du Président de la République depuis son élection en mai dernier . Emmanuel Macron est accueilli sur ce territoire dans le cadre de la Conférence des RUP en présence de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne . Pour rappel, la présidence de la Conférence des régions ultra-périphériques a été confiée à Rodolphe Alexandre, le Président de la collectivité territoriale. Mais de nombreux sujets locaux constitueront des temps forts durant ce déplacement.

La Guyane se trouve dans une situation explosive en raison notamment d’une immigration clandestine massive venant du Brésil, du Surinam ou d’Haïti, une insécurité croissante,  des communes enclavées,  des services de santé défaillants,   un système scolaire inadapté, et sans  oublier un taux de chômage très élevé (23%). Un ensemble de retards accumulés qui ont poussé les  Guyanais à mener, en mars-avril, un vaste mouvement social dans le  département. Durant 7 semaines entre mars et avril 2017,  plusieurs secteurs économiques et sociaux regroupés au sein du collectif « Pou Lagwiyann dékolé (« Pour que la Guyane décolle ») « , ont battu le pavé pour faire entendre leurs revendications. Ils ont également « cloué au sol » à Kourou la fusée Ariane, vitrine de l’économie guyanaise, mais surtout symbole pour la population d’inégalités sociales alors que certaines communes n’ont ni eau courante, ni électricité.

Déclarer la Guyane comme priorité absolue

Le  conflit s’est conclu le 21 avril par l’Accord de Guyane, par lequel l’ancien gouvernement avait acté un plan d’urgence de 1,08 milliard d’euros, signé des accords sectoriels et « pris acte » d’une demande de 2,1 milliards d’euros de mesures supplémentaires. Le collectif a récemment interpellé le président de la République dans un courrier afin que ce dernier  déclare la Guyane comme « une priorité absolue ».  « La Guyane a du potentiel, il est temps que l’Etat prenne la pleine mesure de ses engagements (…) », avait-il déclaré.

Pour répondre à l’ensemble de ces questions, Emmanuel sera accompagné de plusieurs ministres: Annick Girardin la Ministre des Outre-mer, Jean-Michel Blanquer le Ministre de l’Education nationale , Frédérique Vidal la ministre de l’Enseignement supérieur et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique, Sébastien Lecornu.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés