Edouard Philippe en Nouvelle-Calédonie: : « Je suis ici pour essayer de faire en sorte que l’Etat joue pleinement son rôle »

No Comment

© Facebook Edouard Philippe

Le Premier Ministre a entamé sa première visite en Nouvelle-Calédonie ce samedi 2 décembre. Un déplacement en vue du référendum d’autodétermination prévu en novembre 2018. 

J’arrive ici à une époque où les enjeux pour la Nouvelle-Calédonie sont considérables […] et je suis ici pour essayer de faire en sorte que l’État joue pleinement son rôle, qu’il soit un acteur de ce processus unique dans notre histoire » a déclaré le Premier ministre après la cérémonie d’honneurs militaires à Nouméa.


Après une visite du marché de Nouméa, Edouard Philippe s’est rendu à l’hôtel du  gouvernement de Nouvelle-Calédonie pour s’entretenir avec Philippe Germain, réélu hier président du Gouvernement calédonien.  « Plusieurs sujets de fond ont été évoqués autour de la table: les qeustions relatives à l’avenir institutionnel d’abord mais aussi des sujets comme la jeunesse calédonienne et son insertion professionnelle. Je pense aux sujets sur la politique régionale de la Nouvelle-Calédonie, la question de la préservation de ses ressources naturelles. Il y a des choses très importantes à construire avec le gouvernement de Nouvelle-Calédonie », a souligné Edouard Philippe à l’issue de sa rencontre avec Philippe Germain. Le Premier Ministre a rencontré les officiels de la Province Sud, les élus de la Mairie de Nouméa et du Sénat Coutumier.

Dans cette visite, le chef du gouvernement veut être un acteur du processus mais sans prendre parti. Edouard Philippe souhaite faire avancer le dossier calédonien en profitant de la confiance que lui témoignent les protagonistes du Comité des Signataires. « Nous devons mieux expliquer ce qui s’est passé, et en premier lieu, l’histoire de cette consultation. Faire la pédagogie de la consultation, c’est aussi dire ce qu’elle n’est pas. Elle n’est pas un référendum pour effacer le passé, encore moins pour revenir à un état passé : il y a des acquis irréversibles. Au lendemain du référendum, la grande ambition partagée que constitue la construction du destin commun, ce vivre ensemble qui doit unir les uns et les autres, restera l’horizon que chacun doit chercher à atteindre », a déclaré le Premier Ministre dans une interview accordée aux Nouvelles Calédoniennes.

Le Premier Ministre a rencontré les membres du Sénat Coutumier © Philippe Germain

Le Premier Ministre a rencontré les membres du Sénat Coutumier © Philippe Germain

PGERMAIN2

Lors de ce voyage, il est accompagné d’Annick Girardin la Minsitre des Outre-mer, Nicole Belloubet la Garde des Sceaux et Sébastien Lecornu, le Sécrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment