Diner du CREFOM : Un rendez-vous politique placé sous le signe de l’égalité réelle

No Comment

© Lenna Aims

Le deuxième diner annuel du Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer CREFOM s’est tenu hier soir à Paris. Durant cette rencontre, Patrick Karam le président du CREFOM a rappelé l’atout que peuvent constituer les Outre-mer au sein de la République française. Un dîner durant lequel le terme de l’égalité réelle a été mis au coeur de tous les discours.

Convives et militants étaient nombreux au Cercle national des Armées pour assister ce mercredi 16 mars  au deuxième diner annuel du CREFOM. Accueillis par des chants polynésiens et décorés de leur colliers de coquillages, les 750 convives issus du monde politique, économique, culturel et sportif étaient rassemblés pour écouter les différents allocutions prononcés par le Président du CREFOM, le dde. Parmi ces invités, on a noté la présence d’anciens ministres d’Outre-mer comme Brigitte Girardin, ou Hervé Mariton mais aussi des membres du gouvernement actuel comme Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’éducation nationale, Christian Eckert le secrétaire d’État chargé du budget, Annick Girardin la ministre de la fonction publique, Jean-Michel Baylet et bien d’autres. Mais l’image forte de ce dîner est  surement la présence de Nicolas Sarkozy, l’ancien président de la République et l’actuel Premier Ministre, Manuel Valls  sur une même scène. Les deux hommes n’hésitant pas à user  l’humour dans leurs échanges dans une bonne ambiance. Après une ouverture de soirée assurée par des prestations scéniques de divers groupes de danses ultramarines, Patrick Karam a prononcé un discours combatif sur la place des Outre-mer au sein de la République. « L’Outre-mer doit être une priorité nationale (…) parce que c’est tout simplement l’intérêt de la France. Il est temps de placer l’Outre-mer en tête des priorités absolues », a-t-il dit. Un objectif qui doit passer par le rattrapage des retards économiques, par le principe de l’égalité économique réelle des Outre-mer. Un sujet qui a été le thème essentiel de ce diner annuel. Un principe défendu par l’instance de promotion des Outre-mer et qui avait été acté par le président François Hollande lors du précédent diner politique en novembre 2014.

L’égalité réelle, sujet- phare de ce deuxième dîner du CREFOM

Lors de cette soirée, Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-mer et président d’honneur du CREFOM, a d’ailleurs présenté quelques recommandations de ce rapport pour lequel il a été missionné par Manuel Valls. Ce dernier a également chargé la ministre de l’Outre-mer, George Pau-Langevin, et la secrétaire d’Etat à l’égalité réelle Ericka Bareigts de préparer un projet de loi sur ce sujet, afin qu’il soit présenté en Conseil des ministres « si cela est possible avant l’été ». « 70 ans après la loi de 1946 (sur la départementalisation de la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Réunion, ndlr), l’adoption de cette loi serait un très beau symbole, et je ne doute pas que nous aurons un très large consensus sur ce thème« , a-t-il ajouté. Il a reconnu que « des ultramarins ont souvent l’impression de n’être que des citoyens de seconde zone » et qu’il fallait « aller plus vite, c’est à dire agir par la loi ». Un sujet qui semble faire consensus et aller au delà des logiques partisanes. Nicolas Sarkozy s’est également exprimé sur le sujet et s’est déclaré  » être prêt à voter à un projet de loi présenté par le gouvernement », sur le « principe d’un accord-cadre » sur la réduction des inégalités dans les Outre-mer. Manuel Valls a profité du dîner pour annoncer la nomination de l’ancien boxeur Jean-Marc Mormeck, également membre du Créfom, comme nouveau délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, en charge d’aider le gouvernement à définir les politiques relatives aux ultramarins installés en métropole.

Toujours dans une ambiance chaleureuse, la seconde partie du dîner s’est déroulée autour d’un menu entièrement composé de bananes sous toutes ses formes, en velouté ou encore en purée agrémentés d’épices aux senteurs ultramrins comme le cumbava, la noix de coco ou fruits de la passion pour le dessert. Un dîner qui a pu voir le jour grâce au soutien de l’UGPBAN. Un repas ponctué par les différentes interventions de la Ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, de la Secrétaire d’État chargé de l’égalité réelle Ericka Bareigts ou encore Thierry Braillard,secrétaire d’Etat chargé des sports, qui ont répondu aux différentes préoccupations portés les représentants d’associations.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment