Cyclone OMA en Nouvelle-Calédonie : Le gouvernement mobiliserait le Fonds de secours outre-mer, « si l’ampleur des dégâts le justifiait »

No Comment

©Facebook / Caledonia

Interrogé par le député de Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomès (UDI), sur la mobilisation du Fonds de secours outre-mer au lendemain du passage du cyclone OMA sur le nord de l’archipel calédonien, le secrétaire d’État Laurent Nunez a « confirmé que si l’ampleur des dégâts le justifiait », ce fonds « pourrait être mobilisé ». 

Rappelant les vents violents, jusqu’à 140 km/h, qui ont été enregistrés et les pluies diluviennes qui se sont abattues en Nouvelle-Calédonie durant le passage du cyclone tropical OMA sur le nord du pays, le député Philippe Gomès a fait la demande, ce mardi à l’Assemblée nationale, d’une mobilisation rapide du Fonds de secours outre-mer « en faveur des populations calédoniennes ».

« L’évaluation des dégâts matériels dans les communes touchées n’a pas encore pu être réalisé, puisqu’en raison du niveau 2, le confinement reste obligatoire », a rappelé le secrétaire d’État. Cette évaluation sera faite dès la levée de ce confinement, a-t-il poursuivi. « Si l’ampleur des dégâts le justifiait, le fonds de secours outre-mer pourrait être mobilisé pour couvrir les destructions des biens non-assurés », a-t-il assuré, en soulignant la « totale mobilisation » de l’État « auprès des néo-calédoniens ».

En Nouvelle-Calédonie, « 2 500 foyers (…) sont encore privés d’électricité, de nombreux axes routiers submergés par les eaux sont impraticables et de nombreuses tribus de la Grande terre demeurent isolées », a également fait savoir le député Philippe Gomès. « Le cyclone Oma s’éloigne de la Nouvelle-Calédonie mais des pluies importantes avec risque de crue ainsi qu’une très forte houle sont encore attendus au cours des prochaines heures », a-t-il ajouté. Même s’il s’éloigne de l’archipel, le renforcement du cyclone fait persister les conditions météorologiques dégradées en Nouvelle-Calédonie.

« Au-delà des dégâts matériels, le cyclone Oma a porté un coup très dur à notre agriculture. Dans les régions sinistrées, la quasi-totalité des cultures vivrières, maraichères et fruitières ont été détruites ou gravement endommagées. Les barrières des exploitations d’élevage ont également souffert », a également souligné le député. « Le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie interviendra très rapidement en faveur des communes sinistrées afin de les aider à la réparation de leurs infrastructures, notamment routières. La caisse d’indemnisation des calamités agricoles du pays viendra également, avec l’agence rurale, accompagner les agriculteurs », assurait-il encore avant de solliciter « la solidarité nationale ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data