Crise sociale en Guyane: Bernard Cazeneuve annonce une mission interministérielle dès ce samedi en Guyane

No Comment

©Laurent Van de Berg / RTBF

Après 5 jours de mobilisation, le Premier ministre Bernard Cazeneuve semble avoir entendu les requêtes des grévistes guyanais. Dans un communiqué, il a annoncé l’envoi d’une mission interministérielle dès ce samedi en Guyane. 

Conduite par Jean-François Cordet, actuel conseiller-maître à la Cour des Comptes et ancien préfet de la Guyane, cette mission interministérielle a pour objectif de « nouer un dialogue constructif et apaisé afin d’entendre et d’analyser les difficultés soulevées et de poser les bases d’une négociation susceptible de déboucher sur des mesures opérationnelles et rapides ». Le Premier Ministre précise également dans son communiqué, être « pleinement conscient des préoccupations guyanaises et de ses représentants. ».Les 7 membres recevront leur lettre de mission le 25 mars des mains de la Ministre des Outre-mer puis s’envoleront vers la Guyane dans les heures qui suivent cette rencontre.Capture d’écran 2017-03-24 à 20.20.08La tenue d’une mission interministérielle en Guyane était l’une des priorités formulés par les grévistes guyanais. Une proposition soutenue et défendue par les quatre parlementaires de Guyane. La veille, ils avaient soutenu que l’organisation d’une réunion à Paris, proposée par Ericka Bareigts  est « inopérante » . « La solution à cette crise majeure ne pourra être trouvée que sur le sol guyanais, au travers d’une négociation apaisée et constructive avec les parties prenantes, au plus près de la population et des élus », soulignait leur communiqué commun.

Sur le terrain, la mobilisation est toujours active. Après le littoral, la manifestation gagne désormais les villes intérieures comme Maripasoula où des barrages ont été érigés. De plus, la crainte d’une pénurie de marchandises se fait également sentir. Le  port de de Dégrad-des-Cannes actuellement bloqué, les guyanais se ruent dans les commerces ouverts pour s’approvisionner en cas de durcissement du conflit. Un constat que le sénateur Antoine Karam a fait ce 24 mars dans une lettre adressée à Bernard Cazeneuve. « Nous notons le départ de navires de commerce du port de Dégrad-des-Cannes qui n’ont pu décharger leur cargaison, avec à très court terme de sérieuses difficultés d’approvisionnement en médicaments, denrées alimentaires ou en carburant », indique  le sénateur Antoine Karam

 Composition de la mission interministérielle en Guyane

Président de mission: Jean-François Cordet, ancien prefet de Guyane, conseiller maître à la cour des comptes

Michel Yahiel, commissaire général de France Stratégie

Lambert Lucas, général, commandant de la gendarmerie outre-mer

Corinne Orzechowski, préfète, DGOM

Pascal Belin, commissaire divisionnaire,

Joel Barre, directeur général délégué du CNES

Jean de Croone, directeur adjoint de l’immigration au ministère de l’intérieur

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment