Coopération régionale: Protocole de convention cadre signé entre le Président de la Région Réunion et les Comores

No Comment

©Région Réunion

En déplacement aux Comores les 28 et 29 août, le Président de la Région Réunion Didier Robert a signé le Protocole de convention cadre pour la mise en œuvre des fonds Européens de coopération grâce au Programme Opérationnel « Interreg V OI ». Il a également rencontré le Président de l’Union des Comores Azali Assoumani.

Dans un premier temps, le Président de la Région Réunion Didier Robert a signé le Protocole de convention cadre qui permettra aux Comores de profiter des fonds européens du programme « Interreg V » et ainsi financer des projets de développement en étroite collaboration avec La Réunion. « La Région Réunion est devenue, dans le cadre du programme Interreg, pleinement compétente pour signer des accords de coopération bilatéraux avec les pays tiers du programme. C’est une évolution que j’ai toujours défendue et à laquelle je suis très attaché, parce que nous sommes les mieux placés pour décider de notre avenir et des axes de travail que nous voulons avoir en commun avec nos voisins immédiats », a déclaré Didier Robert lors de son allocution. La signature a été conjointement faite avec Mohammed Bacar Dossar, Ministre des affaires étrangères de l’Union des Comores. Il reste désormais à définir la méthode, les travaux à réaliser et le calendrier par un comité ad hoc, avant la signature de la convention cadre d’ici fin 2016, puisqu’il ne s’agissait ici que de la signature du protocole de cette convention.

Financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), « Interreg V » est un programme de développement à destination de l’Océan Indien et géré par La Réunion. Doté de 63,2 millions d’euros, ce programme vise à renforcer la coopération régionale entre La Réunion, Mayotte et leurs pays voisins de l’Océan Indien. Le déploiement de ces fonds concerne cinq axes bien précis: la recherche et l’innovation (26,7 millions d’euros), les échanges économiques (11,1 millions d’euros), le changement climatique et la gestion des risques (6,56 millions d’euros), le patrimoine naturel et culturel (3,65 millions d’euros) et enfin, la formation, les échanges et la mobilité (11,28 millions d’euros). Et afin de « faciliter et structurer les échanges entre les deux îles, de faciliter les échanges de l’ensemble des acteurs en matière d’engineering et de montage financier de leurs projets », une antenne du Conseil régional de La Réunion s’installera à Moroni, capitale des Comores.

A l’occasion de ce déplacement, Didier Robert s’est également entretenu avec le Président de l’Union des Comores, Azali Assoumani. Les échanges entre les deux dirigeants ont d’abord porté « sur les liens d’amitié historiques entre La France et les Comores, entre La Réunion et les Comores », puis sur « la vision partagée entre les deux hommes pour faire des îles de l’océan Indien des territoires attractifs pour un éco-tourisme, des territoires d’excellence pour les énergies renouvelables », a précisé la Région dans un communiqué. Il a notamment été question de la création « d’une compagnie aérienne lowcost dans l’océan indien » qui permettrait « davantage d’échanges et de renforcer le développement du tourisme et des relations commerciales et économiques ». « La coopération est une clé de la réussite de La Réunion, la clé d’une véritable dynamique pour la zone du grand Océan-Indien » a conclu Didier Robert.

Communiqué de Presse – Région Réunion

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment