Coopération régionale : La Martinique, premier territoire français à intégrer l’OECO

No Comment

La Martinique est devenue le 10ème membre de l’Organisation économique de la Caraïbe Orientale (OECO). Elle est le premier territoire français à adhérer à cette institution.

Près d’une semaine après le vote à l’Assemblée nationale de la loi Letchimy sur la diplomatie territoriale, la Martinique est devenue officiellement membre associé de l’Organisation Economique de la Caraïbe Orientale (OECO). L’ambassadeur de France, Phillipe Seigneurin a remis le 9 avril dernier, lors d’une cérémonie officielle les « Instruments d’accession » au directeur général de l’OECO Didacus Jules à Sainte-Lucie. Cette adhésion de la Martinique actée dès  le 4 février 2015 lorsque Serge Letchimy, président du Conseil régional signe les documents pour lancer ladhésion au statut de membre associé au sous –groupement régional. « Pour que cette demande ne devienne effective, il restait l’étape ratification par le gouvernement français. Mais une question juridique, à savoir la nécessité d’une ratification par le Parlement, a retardé la procédure », nous explique Véronique Bertile l’ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane. La Martinique  devient ainsi le premier territoire français dans cette organisation économique.

Durant cet évènement qualifié « d’historique » pour Philippe Seigneurin, le directeur de l’OECO a rappelé l’investissement de la collectivité territoriale au sein de l’organisme.« L’entrée de la Martinique a ravivé l’énergie et l’enthousiasme, tout en amplifiant le champ des possibles pour l’OECO de façon générale. Et la Martinique a continué à jouer un rôle dynamique à tous les niveaux dans les travaux de l’OECO ».  Parmi les champs d’action, les deux parties souhaitent poursuivre le développement des énergies renouvelables dans la région, en bénéficiant du savoir-faire français sur la géothermie plus précisément. L’entrée de ce département français élève désormais à 10 le nombre de membres au sein de l’organisation. Cette dernière espère encore grandir ses rangs prochainement avec la candidature de la Guadeloupe.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment