Conseil de défense écologique: Le gouvernement confirme l’incompatibilité du projet de la Montagne d’or « en l’état actuel » et annonce la création d’une aire marine dans les TAAF

No Comment

Le premier conseil de défense écologique, annoncé par Emmanuel Macron en avril dernier, s’est tenu ce jeudi 23 mai 2019 dans le palais de l’Elysée. A l’issue de ce conseil, le Premier ministre Edouard Philippe et le Ministre de la Transition écologique François de Rugy se sont exprimés du projet minier de la Montagne d’Or sans faire de nouvelles annonces.

Ce premier Conseil de défense écologique s’est déroulé sous la présidence d’Emmanuel Macron,en présence de 13 ministres dont la Ministre des Outre-mer Annick Giradin. « Au sujet de projet minier de la Montagne d’Or en Guyane, le gouvernement a décidé d’être le plus précis possible. Sous la présidence du Président de la République, le Conseil de défense écologique a décidé de constater l’incompatibilité en l’état actuel du projet minier de Montagne d’Or avec les exigences de la protection de l’environnement », a indiqué François de Rugy lors du point de presse.

« Mais nous ne restons pas là, nous souhaitons intégrer les exigences environnementales de façon durable, dans tous les processus miniers, et donc d’engager la réforme du code minier qui pourrait être présenté en conseil des ministres en décembre prochain » a-t-il poursuivi.

Le 7 mai dernier, Emmanuel Macron avait déjà souligné cette incompatibilité du projet minier avec l’environnement. « De manière très claire aujourd’hui, l’état du projet ne le rend pas compatible avec une ambition écologique et en matière de biodiversité ». Le projet Montagne d’Or, le plus important projet de mine d’or à ciel ouvert français, à l’étude en Guyane, prévoit l’exploitation d’une mine de 2,5 km de long, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale, via un procédé de récupération de l’or par cyanuration en circuit fermé.

Une aire marine dans les Taaf

Le conseil de défense écologique a décidé de renforcer le réseau de nos espaces protégés, en créant dans les terres australes et antarctiques françaises, une aire marine protégée dans la zone économique exclusive dans les îles de Saint-Paul et Amsterdam, et en transformant le parc naturel marin des îles Glorieuses en réserve naturelle national. « Par ailleurs d’ici 2022, nous créerons plus de 20 réserves naturelles en France métropolitaine et Outre-mer. L’Objectif étant d’atteindre 30 % de notre territoire faisant l’objet d’une protection, dont un tiers sous statut de protection forte ».

« Un second conseil de défense écologique se tiendrait à la mi-juillet », a précisé Edouard Philippe.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data