Commémoration 10 mai 2017: Francois Hollande et Emmanuel Macron commémorent ensemble la mémoire de l’esclavage

No Comment

© Outremers 360

Ce 10 mai 2017, François Hollande termine son quinquennat avec la commémoration de l’abolition de l’esclavage au Jardin du Luxembourg avant de passer le flambeau  à Emmanuel Macron

Comme le veut la tradition à la suite d’une élection présidentielle,François Hollande et Emmanuel Macron se sont retrouvés une nouvelle fois pour la commémoration de la 12ème journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. Les présidents élu et sortant ont d’abord déposé une gerbe devant une stèle commémorative et visité une exposition sur la mémoire de  l’esclavage

Lors de son discours où il a rappelé que la France, dimanche dernier, avait confirmé son choix pour la démocratie, François Hollande a défendu la notion de la paix des mémoires. « Il est plus que jamais nécessaire de faire la paix des mémoires. C’est le message du 10 mai. Il vous revient,Emmanuel Macron de porter ce message en France et partout dans le monde. », a-t-il lancé à son successeur.

François Hollande s’est dit fier d’avoir accompli cette promesse lors de la précédente cérémonie. »Je suis fier que cette dernière cérémonie soit consacrée à honorer cette promesse de création de fondation ». Un an plus tard, Francois Hollande a officiellement le groupement d’intérêt public »Mission pour la mémoire de l’esclavage » lors de ce 10 mai 2017. Cette mission, chargée de superviser la création de la Fondation sur la mémoire de l’esclavage, sera présidée par Jean-Marc Ayrault l’actuel Ministre des Affaires étrangères. François Hollande a également rendu hommage à Edouard Glissant, précurseur de cette volonté d’installer une Fondation nationale consacrée à la mémoire l’esclavage.

Parmi les officiels, étaient présents les deux présidents du parlement Gérard Larcher, Claude Bartolone, la Ministre des Outre-mer Ericka Bareigts et ses prédécesseurs, l’ancienne garde de Sceaux Christiane Taubira, auteur de la loi à laquelle il a rendu un vif hommage

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment