Comité des Signataires : « Il faut absolument régler cette question du corps électoral », déclare Roch Wamytan, Président de l’UNI-FLNKS

No Comment

©Archives / Outremers360

Ce lundi 30 octobre, la Ministre des Outre-mer Annick Girardin a reçu plusieurs délégations d’élus calédoniens, représentants les deux principales mouvances politiques de Nouvelle-Calédonie, afin de préparer le Comité des Signataires des 2 et 3 novembre.

« Il faut absolument régler cette question du corps électoral », plaide Roch Wamytan, Président de l’UC-FLNKS. « D’après les calculs qui ont été faits, il y a à peu près 22 780 Kanak de statut civil coutumier qui ne sont pas inscrits », regrette-t-il. Avec la Ministre des Outre-mer, Roch Wamytan a aussi évoqué « l’impact des exploitations minières sur les tribus » et « la participation des organisation tribales autour des centres miniers ». « On ne peut pas être uniquement des observateurs » déclare-t-il. Quelques jours avant le Comité des Signataires, Roch Wamytan affiche un « état d’esprit serein » malgré les points importants qui y seront évoqués, comme la constitution des listes électorales référendaires. « Avec le Président de la République, ce sera une rencontre très politique (…) sur le processus de décolonisation et d’émancipation de la Nouvelle-Calédonie ». Pour la sortie de l’Accord de Nouméa, Roch Wamytan semble pencher pour un statut d’Etat associé à la France. Les consultations avec les autres composantes politiques calédoniennes doivent se poursuivre martin matin, à la Maison de la Nouvelle-Calédonie.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment