CHU Sud à La Réunion : Le député David Lorion dénonce la transformation du service de néphrologie

No Comment

Dans un communiqué de presse, le député de La Réunion (LR) David Lorion juge « scandaleuse et dangereuse » la transformation du service de néphrologie en une unité de médecine polyvalente au sein du CHU Sud. 

Cette transformation a été décidée par la Direction du CHU du Sud et communiquée en fin de semaine « pour un passage en force lors du Conseil de surveillance du mardi 30 juin », regrette David Lorion, dénonçant une décision « ignoble sur le fond comme sur la forme, car elle prend de court les patients, leurs familles et les soignants de l’hôpital ».

« Après la suppression et le démantèlement de trop nombreux services de soins au CHU Sud (Chirurgie infantile, laboratoire de biologie moléculaire et maintenant la néphrologie), je déplore les techniques de communication et de mise en œuvre de la direction, qui commence par ne pas renouveler les médecins du service (…), supprimer des lits et des postes, annoncer une fermeture temporaire et une réorganisation, pour passer en force lors du conseil du surveillance. Trop souvent, il s’ensuit des décisions entérinées dans un silence coupable, voire criminel », déclaré le député dans son communiqué.

« Je souhaite vivement dénoncer ces décisions iniques d’une gouvernance médicale et administrative amarrée à Saint-Denis, méprisante pour le CHU Sud et son personnel. Je ne conçois pas une organisation qui prévoit que l’avis du néphrologue sera pris sur le site du Nord mais que la dialyse en urgence sera assurée dans le Sud, alors que légalement les infirmiers diplômés d’État (IDE) affirment justement ne pas être autorisés à le pratiquer sans la présence physique d’un médecin néphrologue », poursuit-il.

« Que dire encore des jours fériés et des week-end pendant lesquels les soignants infirmiers seront seuls avec des patients qui en cas d’agitation ou de malaise seraient sans doute évacués du CHU Sud vers le CHU Nord par le SMUR ? », ajoute encore le député qui déplore que la structure hospitalière du sud réunionnais soit « encore une fois dépouillé de l’un de ses services de soin. La population du Sud, notamment toutes les personnes qui souffrent du diabète et qui peuvent avoir des complications rénales, est mise en danger ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data