« Calédonie associée à la France » : Annick Girardin répond à la polémique

No Comment

©Outremers360 (archives)

Après avoir suscité de vives réactions du côté des non indépendantistes calédoniens, suites à une interview accordée à Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, la ministre des Outre-mer Annick Girardin s’est brièvement justifiée dans un communiqué. 

« Je pense que le gouvernement proposera une méthode de travail, des rendez-vous mais aussi, peut-être, une vision de ce que pourrait être demain, la Calédonie associée à la France », avait-elle déclaré depuis son territoire d’origine, revenant sur l’année écoulée. De l’autre côté du globe, l’emploi du terme « associée » avait provoqué un tollé chez les non indépendantistes calédoniens, de la droite modérée Calédonie Ensemble à la plus « dure », les Républicains calédoniens, dénonçant unanimement ses propos.

Dans un communiqué diffusé lundi soir, la ministre assure avoir, lors de cet interview, « rappelé les échéances politiques à venir et la nécessité de poursuivre le dialogue, conformément aux conclusions du Comité des signataires du 14 décembre 2018, pour envisager l’aboutissement de l’Accord de Nouméa ». Reconnaissant les « réactions vives et certaines incompréhensions » à l’emploi du terme « associée », la ministre réaffirme « solennellement que l’avenir de la Nouvelle-Calédonie sera défini avec les Calédoniennes et les Calédoniens, qui se sont exprimés de manière claire et incontestée le 4 novembre 2018 ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data