Berguitta : Le député de La Réunion David Lorion souhaite « revoir les paramètres de définition des alertes »

No Comment

©RB / Imaz Press Réunion

Un jour après le passage de la forte tempête tropicale Berguitta, le député (LR) de La Réunion, David Lorion, souhaite « revoir les paramètres de définition des alertes avec sans doute une prise en compte beaucoup plus importante des précipitations de forte intensité et des débits de crue ». Il entend également soutenir la reconnaissance de catastrophe naturelle qui devrait être déposée par l’ensemble des maires du sud de l’île.

« L’importance des précipitations et des débits de crue auraient nécessité l’état de danger imminent et donc le passage en « alerte rouge » », estime le député David Lorion dans un communiqué. « Il convient donc de revoir les paramètres de définition des alertes avec une prise en compte beaucoup plus importante des précipitations de forte intensité et des débits de crue. Les conditions de saturation des bassins-versants ont joué un rôle important dans la violence des crues et n’ont pas bien été prises en compte au niveau des décisions d’alerte », poursuit-il. « Nous devons considérer l’état général de l’île de la Réunion et prendre en compte l’état de la zone la plus dégradée pour la décision du statut d’alerte en zone rouge ». David Lorion annonce « des propositions en ce sens en tant que membre de la mission sur les risques naturels de l’Assemblée nationale ».

« Un courrier commun de reconnaissance « Cat Nat » de l’ensemble des mairies du sud va être adressé au Préfet, au Ministère des Outre-mer ainsi qu’au Premier ministre pour une demande conjointe de l’état de catastrophe naturelle. Cette reconnaissance qui doit être étayée par des relevés pluviométriques des débits de cru et un ensemble de constats notamment sur les inondations et des coulées de boue, est nécessaire dans le cadre des indemnisations par les assurances notamment pour les particuliers et les agriculteurs », assure-t-il. « Je soutiendrai auprès du gouvernement cette demande ainsi que la mise en place d’un fonds d’urgence exceptionnel pour l’amélioration des réseaux d’eau pluviale ». « La mairie de Saint-Pierre a installé depuis 13h un guichet unique d’accueil pour les particuliers concernant l’aide pour les déclarations d’assurances en salle de conseil en mairie principale sous la responsabilité de M. Faconnier et du service juridique de la mairie », indique également le député qui organisera une conférence de presse ce samedi à La Réunion.

Sur le même sujet, la députée Ericka Bareigts (Nouvelle Gauche) et ancienne Ministre des Outre-mer s’est également exprimée sur la décision du Préfet de La Réunion de ne pas déclencher le niveau d’alerte rouge. « En l’absence de déclenchement de l’alerte rouge, des Réunionnais ont dû s’éloigner de leur domicile pour aller travailler en dépit des risques importants », regrette l’élue qui salue par la même occasion la prise de position des maires du sud qui ont pris des décrets d’interdictions de quitter les domiciles. « Quelles que soient les circonstances et quelle que soit la partie de l’île qui est touchée, (…), c’est la solidarité territoriale qui doit primer ». Ericka Bareigts entend également soutenir la demande de reconnaissance de catastrophe naturelle, tout comme Nathalie Bassire (LR) et Thierry Robert (MoDem).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment