Assises de l’Economie de la mer : Edouard Philippe souhaite un « état des lieux » des formations maritimes en Outre-mer

No Comment

©Twitter / Edouard Philippe

Ce mardi 21 novembre, le Premier ministre Edouard Philippe a demandé que l’Etat dresse « état des lieux des besoins en formation maritime en Outre-mer pour que les jeunes ultramarins puissent se former près de chez eux », à l’occasion des Assises de l’Economie de la mer, au Havre.

« Je souhaite aussi que l’Etat dresse, avec les collectivités concernées, l’état des lieux des besoins en formation maritime en Outre-mer pour que les jeunes ultramarins puissent se former près de chez eux », a déclaré le Premier ministre dans son discours d’ouverture des Assises de l’Economie de la mer. L’absence de formation maritime en Polynésie, dont la ZEE totalise 5 millions de km², est par ailleurs au cœur d’un dossier spécial de l’hebdomadaire Tahiti Pacifique Magazine.

« Le comité interministériel de la mer de vendredi dernier a acté la mise en œuvre de mesures très concrètes en faveur du développement des croisières maritimes et de l’emploi des jeunes ultramarins dans ce secteur très porteur : en exemptant par exemple de visa certains touristes de la zone Schengen qui se rendent dans nos Outre-Mer ou en poursuivant la dématérialisation des procédures », a également indique Edouard Philippe dans son discours. « Je souhaite aussi que l’on s’inspire de l’exemple de la Réunion pour créer aux Antilles une grande plateforme de transbordement », a-t-il poursuivi en rappelant l’élargissement du canal de Panama. « On doit pouvoir amorcer aux Antilles une dynamique de croissance des trafics comparable à celle que nous observons aujourd’hui à La Réunion ».

Concernant la pêche, Edouard Philippe a assuré son intention de lutter contre la pêche illégale, « notamment dans nos eaux ultramarines, comme en Guyane et en Nouvelle-Calédonie. Nous expérimenterons l’utilisation de drones aériens pour intensifier les contrôles », a-t-il indiqué. Edouard Philippe souhaite enfin « anticiper la hausse du prix du gasoil, le renouvellement de la flotte et la gestion des risques. Nous mettrons en place un dispositif de garantie contre les intempéries, y compris dans les Outre-Mer ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés