Accès aux droits : Les premières constatations de Jacques Toubon en Guyane

No Comment

© Collectivité Territoriale de Guyane

Depuis le 11 octobre dernier, le Défenseur des Droits a entamé une visite de trois jours en Guyane pour s’assurer de l’égal accès aux droits sur le territoire . A l’issue de ce déplacement, un rapport dressera les recommandations pour améliorer la situation.

Au cours de cette visite,  Jacques Toubon s’est ainsi rendu sur le Maroni, l’Oyapock et à Cayenne. Il a également rencontré le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre. Il a fait état « d’une offre de soins qu’il a jugé insuffisante et  d’un système de scolarisation est extrêmement fourni mais loin du compte ». « Par rapport à la géographie, à la distance et au contexte géopolitique, il y a en Guyane, des droits comme le droit à la  santé, la droit à la scolarisation, qui ne sont pas complètement respectés », a-t-il affirmé au journal de Guyane 1ere

 Lors du visite  du guichet d’accueil pour demandeurs d’asile de la Croix-Rouge à Cayenne, fermé depuis  deux mois pour surcharge des services, Jacques Toubon a souligné une situation « aberrante et anormale ». « La permanence traite les dossiers existants mais n’accueille pas les nouveaux demandeurs d’asile. C’est cela qui est problématique car le droit d’asile n’est pas a priori inconditionnel » a précisé Jacques Toubon lors du journal de Guyane 1ere. De retour à Paris, le défenseur des droits Jacques Toubon entend dresser un rapport avec plusieurs recommandations pour améliorer l’accès aux droits en Guyane. « Je veux être un acteur du changement afin que la Guyane soit un territoire aussi exemplaire que tout autre territoire de la République, conclut-il.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment