À La Réunion, une rentrée chargée pour Jean-Michel Blanquer

No Comment

©Twitter / Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a entamé une courte visite à La Réunion pour la rentrée scolaire 2019, avec pas moins de dix séquences prévues dans son programme. 

Dès son arrivée sur l’île, tôt ce lundi, le ministre s’est rendu dans une école maternelle de Saint-Denis pour un petit-déjeuner sous les thèmes « coéducation avec les parents » et « enseignement des langues vivantes étrangères en maternelle ». Dans la foulée, Jean-Michel Blanquer s’est rendu à l’école élémentaire Paul Salomon 2 pour un premier constat du dédoublement des classes de CP et CE1. Le dispositif a été mis en place en septembre 2017 et 60 000 élèves ont en bénéficié à son lancement, soit l’équivalent de « 10 800 classes de CP et de CE1 en REP+ et REP à 12 élèves », précise Clicanoo.

Jean-Michel Blanquer doit également aborder le projet Éducation au Développement Durable au Musée Kelonia. Cette première journée se clôturera par une visite au lycée professionnel de la mer, dans la ville du Port, avant un entretien avec les syndicats du secteur éducatif qui se tiendra au Rectorat. Une rencontre attendue avec les syndicats qui ont accueilli le ministre par une manifestation contre la loi pour une École de la Confiance, rapporte RTL Réunion. Ces derniers dénoncent notamment le manque de moyens, d’effectif et les conditions de travail.

Demain, le ministre poursuivra sa visite à La Réunion dans des écoles élémentaires et primaires, à Saint-Benoît, Sainte-Suzanne, Sainte-Clotilde et puis Salazie. Il sera rejoint par la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Sophie Cluzel. Ce lundi, pas moins de 220 000 élèves réunionnais ont rejoint les bancs de l’école.

« La reconnaissance du créole ne pose aucun problème »

Sujet qui passionne les Réunionnais, tout comme l’ensemble des Ultramarins, le ministre de l’Éducation nationale s’est exprimé sur l’usage du créole dans l’administration. Un sujet qui a fait l’objet de quelques polémiques ces derniers mois, qui ont tendu les relations entre le recteur et les enseignants s’exprimant en créole. « De manière générale, la langue de la République c’est le français, et c’est important que tout ce qui est réunion se passe en français », a-t-il déclaré au micro d’RTL Réunion.

« Ça ne signifie absolument la marginalisation du créole » qui selon le ministre est « très important ». Jean-Michel Blanquer a assuré « accorder beaucoup d’importance au créole », au même titre que l’ensemble des langues régionales. « La reconnaissance du créole ne pose aucun problème, au contraire nous allons le renforcer », notamment dans l’enseignement de cette langue.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data