14ème conférence des EPL Outre-mer : Face à l’eau, La Réunion fait la force

No Comment

La 14e édition de la Conférence des Entreprises publiques locales Outre-mer se tient du 10 au 14 juin 2019 à Mayotte et à La Réunion. A l’occasion de cet évènement, Outremers 360 vous propose de découvrir tout au long de cette semaine, une série consacrée à ces structures qui participent à l’aménagement des territoires et à leurs économies.
Après la présentation de l’écosystème des EPL de l’océan Indien, focus sur la problématique de la gestion de l’eau. 

Dans une île au climat tropical, où les pluies peuvent être torrentielles ou chiches selon les saisons, l’eau potable et d’irrigation forme un enjeu crucial. Un combat quotidien confié essentiellement à une Société d’économie mixte (Sem), une Société publique locale (Spl) et une Sem à opération unique (SemOp), à savoir les 3 composantes de la gamme des Entreprises publiques locales françaises. Une diversité qui permet de répondre à toutes les situations.

C’est une phrase qui revient souvent dans la bouche de Serge-Éric Hoareau, vice-président du Conseil départemental de La Réunion et en charge, entre autres, du dossier de l’eau : « Là où il y a de l’eau, il y a de la vie ». Un message plein d’espoir qui cache mal le fait que cette évidence se heurte à de régulières difficultés. Les élus de l’île se livrent au quotidien pour faire en sorte que l’eau potable arrive bien en quantité et qualité suffisantes dans les foyers réunionnais et pour que les agriculteurs puissent irriguer leurs champs sans difficulté.

Le respect de cette double obligation passe à la fois par une gestion fine des ressources et la poursuite de l’aménagement hydraulique sur l’île, qui « représente un enjeu fort de sécurisation de l’alimentation en eau nécessaire au développement socio-économique du territoire, un territoire qui accueillera 1 million d’habitants en 2030 », insiste Cyrille Melchior, président du Conseil départemental. Sur ce dossier sensible, la collectivité locale a décidé de confier les clés de la gestion à une Sem, une Spl et une Semop. Le Département réunionnais a notamment confié à la Sem Saphir le soin de « vendre » de l’eau de surface aux communes dont les fermiers potabilisent l’eau et aux agriculteurs. Une alimentation en direct qui évite de « taper » dans les nappes phréatiques, ultime recours face à la rareté hydrique.`

La Saphir, à la pointe sur les ouvrages hydrauliques

Créée en 1985 pour couvrir les besoins du sud de l’île, la Saphir a développé son expertise dans l’ingénierie des ouvrages hydrauliques. Le recours aux Spl mais aussi à la Semop, comme celle qui existe sur le territoire de La Possession depuis le 1er mai 2018, présente l’avantage d’une gestion de la ressource en eau au plus près des besoins des habitants et des agriculteurs. Le travail mené par la Spl de la Petite-Île relève du cousu main, pour maintenir un service public de l’eau de qualité.

Propos recueillis par Stéphane Menu

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data