Wallis et Futuna: Huiles et batteries usagées bientôt traitées en Nouvelle-Zélande

No Comment

©Capture d’écran

La société calédonienne Socadis est en mission à Wallis et Futuna afin d’organiser la collecte et le transport en bateau des huiles et batteries usagées qui devrait débuter en octobre. Ces huiles et batteries stockées sur le territoire seront transportées en Nouvelle-Zélande.

Cela fait 10 ans que les huiles et batteries usagées sont stockées aux Centres d’enfouissement technique (CET) de Vailepo et Moasa, une présence devenue problématique et dangereuse. « On a des stocks importants ; plus de 100 000 litres d’huiles usagées et 150 tonnes de batteries sur le territoire. On a donc lancé un appel d’offres récupéré par la société Socadis », explique Julie Petit, coordinatrice du « projet Integre » (voir encadré) au Service de l’Environnement de Wallis et Futuna. Depuis 2015, la société calédonienne Socadis effectue des missions de terrain visant à organiser la collecte et le transport des huiles hors du territoire. « Le chantier devrait durer approximativement un mois et demi. Tout sera lié aux intempéries », explique Marc Mesanovic, gérant de Socadis qui souligne, « les conditions de travail sur le CET ne sont pas si faciles mais on espère le faire au plus vite ». Selon le gérant, le transport devrait s’effectuer sur un voyage et les huiles et batteries devraient être réparties en 12 conteneurs. « Le centre de traitement en Nouvelle-Zélande peut accueillir seulement une dizaine de conteneurs. On devra sûrement le faire en deux fois où auquel cas, il y aura un transbordement quelque part ou un stockage en Nouvelle-Zélande ».

Entièrement financé par le projet « Integre », le coût du transport des batteries usagées est estimé à près de 60 000 euros. Néanmoins, il faudra attendre la fin de l’opération pour établir un chiffre global. Quoiqu’il en soit, le transport de ces huiles et batteries usagées débutera en octobre et d’ici la fin 2016, Wallis et Futuna sera débarrassé de ces encombrants. Pour la suite, le Service de l’Environnement souhaite réitérer l’opération régulièrement, tous les deux ans.

Projet « Integre » : 

« INTEGRE », INitiative des TErritoires pour la Gestion Régionale de l’Environnement, est un projet de développement durable commun aux quatre Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) européens du Pacifique.

Financé par l’Union européenne sur l’enveloppe du 10e Fond Européen de Développement (FED) Régional PTOM Pacifique, mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS), et piloté par la Polynésie française (ordonnateur régional du 10e FED), il vise à promouvoir la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) et à renforcer la coopération régionale dans le domaine du développement durable. Sa préoccupation constante est de permettre la création de conditions favorables à l’émergence d’une culture commune, de créer des dynamiques locales innovantes et de développer des pratiques de coopération entre des acteurs hétérogènes. Le projet INTEGRE vise également à contribuer à l’insertion des PTOM dans une dynamique régionale de préservation, de gestion et de valorisation des ressources naturelles et des écosystèmes insulaires.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment