Traitement des déchets : A La Réunion, une « Unité de Valorisation énergétique » pour les communes du Sud et de l’Ouest

No Comment

Le Centre d’enfouissement des déchets de Pierrefonds ©Communication Saint-Pierre

Le syndicat mixte Ileva, qui regroupe les communautés de communes de l’Ouest (TCO) et du Sud (CaSud et Civis), a réaffirmé son choix, ce lundi 26 mars, d’opter pour une « Unité de Valorisation énergétique » (UVE) pour le traitement des déchets des plus de 500 000 habitants de cette partie de l’île de La Réunion.

230 à 240 millions d’euros, c’est l’investissement annoncé pour ce projet d’UVE qui devrait remplacer en 2022 le site d’enfouissement des déchets à Pierrefonds. Ce projet, toujours à Pierrefonds, prévoit le tri et la préparation des ordures ménagères, une unité de méthanisation et une centrale électrique alimentée en CSR (Combustible solide de récupération), indique Le Quotidien de La Réunion. En outre, le site sera doté, entre autres, de deux centres de tri en plus des centres existants. En somme, le syndicat mixte Ileva pencherait pour l’incinération pour mettre fin à l’enfouissement des déchets dans le sud et l’ouest de La Réunion. « Avec l’UVE, les poubelles sont triées pour préparer le combustible solide de valorisation » a indiqué Vanessa Miranville, maire de La Possession. Ce combustible, brûlé par l’unité de méthanisation permettrait de produire 15 MW/h d’électricité. Les élus du syndicat mixte sont formels, seuls les morceaux de tissus, cartons et bois irrécupérables seront brûlés.

Cette UVE, en raison de son lien avec l’incinération, ne fait cependant pas l’unanimité puisque la Région, qui vise le zéro déchet, et les écologistes, y sont opposés. « On est tous d’accord pour réduire les déchets (…). Mais ça ne se fera pas avant 4, 5 ou 6 siècles » argumente Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et Président d’Ileva. « 5 millions de tonnes de déchets ont été enfouis en 20 ans à Pierrefonds », rappelle-t-il, « tous les jours, entre 800 et 1 000 tonnes de plus vont s’y entasser ». « Les résidus d’incinération seront propres », assure de son côté Mireille Maillot, Directrice d’Ileva. En attendant la concrétisation de ce projet, trois groupements ont été sélectionnés par le syndicat mixte, qui leur a transmis un cahier des charges plus strict que les normes actuelles assure-t-on. Ces groupements auront deux mois pour formuler leur offre,  Ileva prendra sa décision finale en juillet. Pour financer le projet, le syndicat mixte devrait recevoir le soutien de l’Ademe (14 millions d’euros), du Feder (18 millions) et à travers des emprunts auprès de la Caisse des Dépôts, des banques et de l’AFD. Ces emprunts devraient être remboursés grâce aux recettes de revente de l’électricité à EDF.

Les déchets dans le Sud et l’Ouest de La Réunion : quelques chiffres :

  • 5 millions de tonnes : c’est le volume de déchets enfouis à Pierrefonds depuis 1981.
  • 240 000 tonnes : c’est le volume moyen de déchets enfouis à Pierrefonds chaque année
  • 694 kilos : c’est le volume de déchets produit par chaque Réunionnais en 2016.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data