Séismes à Mayotte: La délégation Outre-mer de l’Assemblée Nationale demande la mise en place d’une cellule d’aide médico-psychologique et d’une mission scientifique d’ampleur

No Comment

Les députés de Mayotte Ramlati Ali et Mansour Kamardine ainsi que Raphael Gérard (Député de Charente-Maritime) et le président de cette délégation Olivier Serva réclament dans un courrier adressé à Annick Girardin, la mise en place d’une cellule d’aide médico-psychologique et la mise en place d’une mission scientifique d’ampleur.

Alors qu’une mission d’expertise du Groupe d’Intervention Macrosismique (GIM) est actuellement sur le terrain, la Délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale souhaite que de nouvelles mesures préventives soient prises en faveur de la population mahoraise. Les parlementaires ultramarins insistent notamment sur la mise en place d’une cellule d’aide médico-psychologique pour « surmonter cette nouvelle épreuve » après que « de nombreux mahorais préfèrent aujourd’hui dormir à la belle étoile, de crainte de voir leur toit s’écrouler sur leur tête », indique le communiqué.

Sur le plan éducatif, la fermeture du collège de Dembéni inquiète les parlementaires quant à l’organisation des épreuves du brevet prévues le 28 juin. Quelques jours plus tôt, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a adressé un message de soutien aux corps éducatifs de Mayotte sans pour autant préciser si de nouvelles dispositions seraient prises pour l’organisation des épreuves du brevet ou du bac.

Enfin, la délégation souhaite également « la mise en place d’une mission scientifique d’ampleur à l’instar de celle envoyée en Guadeloupe par l’Ifremer en avril 2017. » estimant « les conclusions des deux missions scientifiques pour étudier les particularismes de ce phénomène géologique sont peu concluantes ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment