Sargasses aux Antilles: Les premières conventions Etat-Communes du plan Sargasses signées

No Comment

© Préfet de Guadeloupe

Huit mois après la présentation du plan Hulot pour lutter contre les sargasses, les premières conventions entre l’Etat et les communes de Guadeloupe et de Martinique commencent à être déployées dans les deux départements.

Lors de sa visite de terrain dans la ville balnéaire de Sainte-Anne, le préfet de Guadeloupe Philippe Gustin a rappelé l’engagement de l’Etat dans ce dossier. « Aujourd’hui en Guadeloupe, les sargasses impactent une trentaine de sites.vCe n’est pas tout l’archipel ! Pour autant, c’est un phénomène qui s’installe dans la durée et il nous faut mettre en place des procédures pour y répondre et protéger les populations ».

Le préfet Philippe Gustin a également précisé que « le ramassage régulier des sargasses est la meilleure des solutions. « Face à des arrivées massives comme nous avons connu et comme nous allons encore en connaître, il faut nous organiser et planifier ce risque », a-t-il poursuivi.
A l’issue de cette visite, le Préfet de Guadeloupe s’est rendu à Goyave pour présenter le plan départemental de lutte contre les échouages des sargasses. Un document essentiel pour le maire de Goyave Ferdy Louisy. « Il s’agit d’un document administratif qui nous permet d’avoir une vraie lisibilité et de clarifier les situations: qui fait quoi? Comment agir? Comment diffuser l’information?. Le document intègre le dispositif informatif par l’Etat, la mobilisation des moyens de proximité et les mesures de protection de la population en cas de crise sanitaire ».

Par ailleurs, l’agence régionale de santé (ARS) installera des capteurs permanents pour mesurer le taux d’hydrogène sulfuré dégagé par les algues en décomposition. 24 sites en tout seront équipés sur l’ensemble de l’archipel.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés