Réchauffement climatique : Les océans absorbent de plus en plus de chaleur

No Comment

Les océans ont absorbé autant de chaleur ces deux dernières décennies que depuis 1865. c’est le constat alarmant que révèle une étude publiée par Nature Climate Change. Cette absorption massive est une bombe à retardement pour la planète.

De manière générale, les océans absorbent 90% de la chaleur supplémentaire générée par le réchauffement climatique. Mais les deux dernières décennies alertent les scientifiques sur la situation. « Nous avons calculé que la moitié de la chaleur absorbée par les océans depuis 1865, l’a en fait été depuis 1997 », a établi le Laboratoire National Laurence Livemore en Californie. Un bien pour un mal, car si chaleur absorbée a permis de limiter le réchauffement climatique, l’absorption massive pourrait être une bombe à retardement, perturbant d’avantage le climat. « La chaleur emmagasinée par les surfaces marines pourraient modifier les circulations des courants marins et atmosphériques et donc introduire une nouvelle perturbation dans le système climatique », explique John Shepherd, chercheur à l’Université de Southampton. Et si la chaleur emmagasinée remonte à la surface, à la faveur des courants profonds, le réchauffement et ses effets perturbateurs s’accentueront. Les auteurs de l’étude, publiée dans la revue Nature Climate Change, affirment qu’un tiers de la chaleur a été piégée dans les grandes profondeurs, à partir de 700 mètres. Matt Palmer, des services météorologiques britanniques, estime que l’étude « montre que le signal du réchauffement climatique se renforce avec le temps, et que ce signal ce voit aussi dans les grandes profondeurs océaniques ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment