Polynésie française: Des centrales hybrides pour les îles éloignées

No Comment

©DR / Tahiti-infos

Manihi (archipel des Tuamotu) et Rapa (archipel des Australes) seront les premières îles de Polynésie française à bénéficier de centrales électriques hybrides, conformément au programme d’équipement en centrales hybrides pour huit atolls ou îles des archipels éloignés.

Le programme d’installation de ces centrales hybrides avec stockage et redistribution, dont le coût global est fixé à environ 8,2 millions d’euros, a été présenté ce mercredi au Conseil des ministres polynésiens, par le Vice-président du territoire, Nuihau Laurey. Les îles concernées : Manihi, Rapa, Hikueru, Raroia, Tureia, Takapoto, Takaroa et Fakarava, toutes des atolls de l’archipel des Tuamotu mis à part Rapa, petite île haute de l’archipel des Australes. L’objectif principal de ces centrales hybrides est la réduction de la fracture énergétique entre l’île de Tahiti et les communes (ou îles) éloignées. Une réduction prévue dans le plan de transition énergétique du gouvernement polynésien, rapporte Tahiti-infos.

Ces centrales hybrides fonctionnant à la fois « au solaire et à la fois avec des batteries et un générateur (…), serait le meilleur système pour ces atolls ou îles », a expliqué Jean-Christophe Bouissou, ministre du Tourisme et porte-parole du gouvernement. Ce type de centrales permettrait également aux îles éloignées de mieux contrôler les tarifs pratiqués. Si Manihi et Rapa seront les premières îles à en bénéficier grâce à une dotation du Fonds exceptionnel d’investissement (FEI), des centrales hybrides ont d’ores et déjà été installées sur les atolls de Napuka, Fangatau ou encore Fakahina, toujours dans l’archipel des Tuamotu. Pour les autres îles concernées, c’est l’Etat et le Pays (Polynésie française) qui viendront en soutien, avec un apport des communes amoindri « pour éviter que ces dépenses viennent creuser leurs possibilités financières », a assuré le porte-parole du gouvernement polynésien.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment