Guyane-Montagne D’or : 75 % des Guyanais sont préoccupés par le risque environnemental du projet selon un sondage IFOP/WWF France

1 Comment

Vue aérienne de la Montagne d’Or ©Cie Minière Montagne d’Or

Dans une tribune signée par Pascal Canfin et Isabelle Autissier et publiée dans le journal La Croix, l’organisation écologiste WWF souligne que le projet « Montagne d’Or présente un risque dévastateur pour la diversité biologique de la Guyane ».

L’ONG souhaite que le projet de la Montagne d’Or connaisse le même sort que le projet de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. « A l’instar de Notre-Dame-des-Landes, plusieurs grands projets incompatibles avec nos engagements climatiques continuent de voir le jour en métropole et dans les Outre-mer. C’est le cas du projet Montagne d’Or, nouvel emblème de ces projets inutiles qui détruisent l’environnement et gaspillent l’argent public », écrivent les co-auteurs de la tribune.

Alors que le projet est soutenu par le Medef et la plupart des responsables politiques, qui en attendent la création de « 750 emplois directs et 2.500 indirects », et plus de 300 millions d’euros d’impôts et taxes, l’ONG parle « d’un mirage économique ». « Le rapport « mirage économique » du WWF France a également montré la fragilité économique du projet minier qui engloutirait au moins 420 millions d’euros d’argent public, soit un coût aberrant de 560 000 euros pour chaque emploi direct annoncé. Malheureusement, l’argent capté par la mine ne servira qu’une fois et ne pourra pas bénéficier aux autres secteurs ».

75% des Guyanais estiment que Montagne d’Or représente un risque important pour l’environnement

Pour étayer leur argumentation, Pascal Canfin et Isabelle Autissier s’appuient également sur un sondage IFOP, commandé par WWF France. « Les trois quarts des Guyanais estiment que Montagne d’Or représente un risque important pour l’environnement en Guyane. Par ailleurs, les Guyanais ne considèrent pas la filière aurifère comme un secteur prioritaire pour le développement. Seuls 11 % considèrent que l’or est un secteur à prioriser, loin derrière l’agriculture (44 %), le bâtiment (37 %), le tourisme (29 %), les énergies renouvelables (28 %), l’agro- alimentaire (19 %) ou la pêche (17%). Pour WWF France, « le temps est venu d’agir en cohérence avec nos engagements internationaux et de dire non au projet Montagne d’Or».

Le projet Montagne d’or, dans l’ouest guyanais, est porté par un consortium russo-canadien Nord Gold/Columbus Gold et la Compagnie Minière Montagne d’Or en est le maître d’ouvrage. Il rencontre de farouches oppositions de chefs coutumiers et d’organisations écologistes dont WWF France. Ces derniers dénoncent la proximité du site minier avec deux réserves biologiques. Le débat public sur le projet doit démarrer en mars.

La société Montagne d’Or dégradée par des tâches de sang

Les bureaux de la société Montagne d’or, qui porte le gigantesque projet industriel controversé d’extraction de l’or en forêt guyanaise, ont été dégradées la semaine dernièrement. Sur le bâtiment, des trainées de sang ont été découvertes et une inscription « le sang de la Guyane » a été écrite. « Nous avons bien entendu porté plainte », a indiqué le président de la société, Pierre Paris dans un communiqué. « Nous déplorons cette violence et continuerons à privilégier le dialogue avec les Guyanais, dans un climat serein et apaisé », a-t-il ajouté.

Suite à la publication de Pascal Canfin, le sénateur Georges Patient a réagi via Twitter.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

1 Commentaire

  1. GOUESSE

    PROPRETE DE LA FORET GUYANAISE PRIMORDIALE