Guyane: Le rapport Cyclope émet un avis favorable sur le projet de la mine industrielle de la Montagne d’Or

No Comment

©J.Amiet/ Compagnie Montagne d’Or

Alors que le projet de la mine industrielle fait l’objet d’un débat public en Guyane, des économistes du cercle Cyclope- spécialisé dans l’étude des marchés de matières premières- ont réalisé une étude sur la faisabilité économique du projet minier.

Intitulé «Le projet minier de la Montagne d’Or, quelles réalités économiques? », ce rapport d’une quarantaine de pages a été récemment remis au Président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, selon Alain Jeannin de la 1ere . Un rapport qui va certainement relancer le débat sur ce projet de mine industrielle.
Cette étude conduite par le Philippe Chalmin et s’appuyant sur des arguments économiques essentiellement, souligne que « ce projet est vecteur d’un nombre significatif d’opportunités pour l’économie de la Guyane et sa population si des outils de valorisation, dans une logique de partenariats public-privé, sont mis en œuvre ».

Il contre également les arguments de l’organisation non gouvernementale WWF, soulignant un « mirage économique ». « Alors que les statistiques relatives à l’emploi et à la précarité témoignent de l’urgence sociale en Guyane, il ne fait aucun doute que le développement du projet MDO ne peut être que favorable sur le plan économique, notamment pour la CCOG », indique le rapport sans nier toutefois l’aspect environnemental. « L’impact environnemental d’un tel projet est indéniable. La promotion des mines d’or industrielles n’en demeure pas moins un moyen permettant de lutter contre l’orpaillage illégal et le projet MDO doit également être défini et perçu dans ce sens. Dans un contexte où la demande d’or demeure présente, lutter contre le développement de mines industrielles offrant les meilleures garanties environnementales semble, de ce point de vue, poser un problème de cohérence politique», ajoute cette étude.
Le rapport précise que si le projet d de la Montagne d’Or a un impact économique positif, il « doit cependant s’intégrer dans le cadre plus large d’une stratégie de diversification à long terme de l’économie guyanaise qui passe, notamment, par le développement du secteur privé », en misant sur des activités comme le tourisme par exemple.

Dans une tribune parue dans le Parisien, Yannick Jadot, député européen (EELV), et Lambert Wilson, tirent à nouveau la sonnette d’alarme sur deux projets qui suscitent la controverse en Guyane: le projet minier de la Montagne d’Or et l’exploitation d’un permis hydrocarbure par Total. « Refusons, ensemble, que l’or jaune et l’or noir deviennent deux calamités pour la Guyane et les Guyanais. Investissons plutôt dans l’éducation, la formation et le développement de filières responsables, comme le tourisme, la pêche ou le bois. Que le massacre cesse, monsieur le président ! »ont-ils conclu.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment