Guyane: La signature du permis d’exploration d’hydrocarbures, un «mauvais service rendu à la planète » selon Ségolène Royal

No Comment

© MEDDE

Interrogée dans l’Emission « Questions politiques » sur France Inter, Ségolène Royal l’ancienne Ministre de l’écologie s’est exprimée sur les mesures prises par son successeur Nicolas Hulot au Ministère de la Transition écologique, notamment sur l’autorisation la prolongation du permis exclusif d’exploration d’hydrocarbures en Guyane.

L’actuelle ambassadrice pour les pôles a dit « regretter » la décision du Ministre de la Transition écologique d’autoriser la prolongation du permis exclusif d’exploration d’hydrocarbures détenu par Total au large de la Guyane. «J’ai refusé de le signer ce permis comme tous les permis de recherche d’hydrocarbures depuis l’Accord de Paris sur le climat», a-t-elle déclaré tout en reconnaissant avoir subi à l’époque de «très fortes pressions». Pour elle, il s’agit « d’un mauvais service rendu à la planète et un mauvais service rendu même à Total». Ségolène Royal parle même d’une «occasion manquée de franchir un seuil spectaculaire». «Ce que la volonté de l’Etat aurait dû faire sans concession, c’est de dire à Total : « vous allez faire de la Guyane un territoire d’avant-garde sur les énergies renouvelables »», a-t-elle insisté.

Toutefois, Ségolène Royal a affirmé que Nicolas Hulot était un « très bon ministre ». « Sa vie a été consacrée à la défense de l’environnement donc il est en phase avec sa mission » avant de citer «des points positifs» de l’action de son successeur, comme l’augmentation de 3% du budget du ministère de la Transition écologique, «des décisions qui sont prises pour faciliter le raccordement des énergies renouvelables» et «la généralisation du chèque pour personnes vulnérables».

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment