Environnement : En Polynésie, la crème solaire bannie de certains sites touristiques en mars

No Comment

©Service du Tourisme

En marge de la présentation du concours « J’embellis ma commune » en Polynésie, la ministre du Tourisme Nicole Bouteau a annoncé l’interdiction des crèmes solaires ne respectant pas l’environnement dès le mois prochain et ce, sur les plages touristiques gérées par le service local du Tourisme. 

Pour se faire, le service du Tourisme en Polynésie va modifier son règlement intérieur sur les sites qu’il gère et qui ont un accès public à la mer, explique Radio 1 Tahiti. Ces sites, visibles sur le site de ce service public, comprennent notamment les plages de Toaroto, Mahana Park, Rohotu, Taharu’u, Teahupo’o, Tatatua, la Pointe Vénus ou encore Vaiava, toutes situées sur l’île de Tahiti. Cette interdiction des crèmes solaires ne respectant pas l’environnement devrait être applicable dès le mois de mars. Le gouvernement polynésien souhaite, à ce sujet, faire voter une loi de Pays, voulue par le ministre polynésien de la Culture cette fois-ci, interdisant totalement l’usage de crèmes solaires nocives pour l’environnement. « Depuis deux ans, je trouve dans le commerce des crèmes solaires bio », a-t-il justifié. Dans le Pacifique, d’autres territoires et États insulaires ont franchi le pas de l’interdiction de crèmes solaires, notamment la République de Palau, dont l’interdiction sera effective en 2020, et l’État américain de Hawaii, en 2021.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data