Energies renouvelables: Marie-Galante disposera d’une centrale thermique biomasse

No Comment

© Préfecture de Guadeloupe

Un protocole d’accord pour l’installation d’une centrale thermique biomasse à Marie-Galante a été signé le 10 avril, en présence de la présidente de la Communauté de communes de Marie-Galante, du Préfet de la Guadeloupe Eric Maire, de la présidente du conseil départemental Josette Borel-Lincertin et des partenaires du projet.

Un compromis a été trouvé dans le conflit qui opposait deux projets de centrale biomasse sur l’île. En effet, la commission de régulation de l’énergie a ainsi tranché en faveur du projet porté par Albioma et la Sucrerie-Rhumerie de Marie-Galante avec quelques modifications.C’est donc une centrale d’une puissance maximale de 6,5 MW, une puissance revue à la baisse par rapport au projet initialement prévue (10,5 MW) par les porteurs du projet.

Maryse Etzol, présidente de la Communauté des communes de Marie-Galante et porteuse de l’autre projet alternatif à celle d’Albioma, a également obtenu que la bagasse utilisée proviennent des planteurs marie-garantais, et importée des Etats-Unis. Une prime bagasse de 14,5€ la tonne de canne à sucre sera reversée aux planteurs. « La signature de ce jour est la consécration d’une démarche, le résultat d’un combat et l’affirmation d’une volonté politique.Nous nous réjouissons que l’unité ait pu enfin se faire au service du développement de notre île », a déclaré Maryse Etzol, la présidente de la Communauté des communes de Marie-Galante.

La centrale sera construite au nord de l’usine sucrière et utilisera la bagasse pour fournir la SRMG en vapeur et électricité.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment