Cyclones 2018 dans l’Atlantique: Une saison active mais moins intense qu’en 2017

No Comment

© Météofrance

Plusieurs centres météorologiques américains ont dressé les premières prévisions pour la saison cyclonique 2018 dans la zone Atlantique.

Alors que la saison cyclonique débutera le 1er juin prochain, les spécialistes des ouragans aux Etats-Unis s’accordent à dire l’année 2018 sera moins intense que 2017. D’après l’université de Colorado, 14 tempêtes devraient se former dont 6 pourraient se transformer en ouragans.
Tropical Storm Risk, un groupe britannique de chercheurs en climatologie et d’experts en gestion des risques d’assurance, basé à University College London, a également prédit une saison atlantique supérieure à la normale cette année, due en grande partie à un cisaillement du vent inférieur à la normale dans les tropiques. Le groupe prédit de son côté 15 tempêtes, sept ouragans et trois ouragans intenses en raison de la vitesse plus faible des alizés et des températures de la surface de la mer légèrement plus chaudes que la moyenne.

Une saison 2017 très destructrice

La saison cyclonique 2017 restera sans doute la plus destructrice dans les Antilles, aussi bien dans les Petites Antilles que dans les Grandes Antilles avec des îles totalement dévastées (certaines inhabitables, des dizaines de victimes et des milliards d’euros de dégâts).

L’Ouragan Irma, qui a ravagé le nord de l’arc antillais et singulièrement les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy, restera le système le plus puissant de la saison (et de ces dernières années) par rapport à la force des vents.
De son côté, l’Ouragan Maria a détruit une grande partie de la Dominique avant d’impacter Porto-Rico en générant des dégâts considérables, est l’ouragan le plus puissant de la saison en terme de pression minimale.

© Washington Post

© Washington Post

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment