Cyclone Winston : Les îles Fidji font le bilan

No Comment

©NCI

La nuit de samedi à dimanche fut cauchemardesque pour les Fidjiens. Winston, le plus puissant cyclone jamais enregistré dans l’hémisphère sud, a fait des dégâts considérables dans l’archipel et on y déplore, pour l’heure, pas moins de cinq victimes.

Les quelques images et informations publiées sur les réseaux sociaux témoignent de l’ampleur des dégâts et de la force du cyclone Winston. Avec des vents en rafale de plus de 300 km/h, les 322 îles de l’archipel des Fidji ont vécu l’horreur avant la désolation. Sur place, l’état de catastrophe naturelle et l’état d’urgence ont été décrétés dans tout l’archipel pour 30 jours, les écoles seront fermées toute la semaine, le couvre-feu imposé hier soir est maintenu jusqu’à nouvel ordre. Les lignes téléphoniques sont, quant à elles, toujours coupées dû aux nombreuses installations électriques balayées par la force des vents. Certaines îles restent encore isolées et les autorités fidjiennes craignent que des villages entiers aient été rasés par les vents et la houle. Bâtiments détruits, maisons balayées, fortes inondations, pour l’heure, difficile d’établir un bilan définitif. Le Premier ministre a cependant déploré cinq victimes dans tout l’archipel, et le chiffre n’est que provisoire. Des centaines de Fidjiens ont cependant rejoint les 700 centres d’évacuation prévus où ils ont pu retrouver sécurité et vivres, mais bon nombre d’entre eux se retrouvent aujourd’hui sans domicile.

Winston poursuit sa route vers l'ouest en s'affaiblissant. La Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu restent sur leurs gardes ©NOAA

Winston poursuit sa route vers l’ouest en s’affaiblissant. La Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu restent sur leurs gardes ©NOAA

Winston continu sa trajectoire vers le Sud-ouest et devrait s’évacuer au large de la Nouvelle-Zélande, à 25 km/h, selon La Chaîne Météo. S’affaiblissant, il est dorénavant déclassé en catégorie 4 mais il reste sous surveillance rapprochée. Pour l’heure, la Nouvelle-Calédonie ne semble pas menacée mais la trajectoire de Winston reste volatile et indécise. Dans le Pacifique sud, le cyclone Winston réveille le spectre de la montée des Océans et du réchauffement climatique, dont les îles du Pacifique sont les premières victimes vulnérables alors même qu’elles sont les plus faibles pollueuses de la planète.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment