Crise des requins : A La Réunion, Boucan Canot en direct !

No Comment

Depuis le 11 décembre, la plage de Boucan Canot sur l’île de La Réunion est protégée par un filet anti requin, une initiative bien accueillie par les Réunionnais en ces fêtes de Noël. Très prochainement, un ballon gonflé à l’hélium et équipé de caméras survolera Boucan Canot pour offrir aux Réunionnais des images exceptionnelles du spot sécurisé.

C’est « un cadeau pour les Réunionnais du monde entier » déclare l’initiateur du projet, adjoint à la Mairie de Saint-Paul et maître d’oeuvre de la pose des filets anti-requins, Patrick Florès. Un ballon gonflé à l’hélium et muni de caméras survolera la plage de Boucan Canot fraichement sécurisée. Les images seront ensuite retransmises en direct sur Youtube. « Pour les fêtes de fin d’années, j’avais envie que les Réunionnais du monde entier aient un cadeau et puissent regarder Boucan Canot sécurisé », explique-t-il. Grâce aux caméras fixées au ballon, les images retransmettrons en temps réel toute la longueur des filets anti requins, soit « 67 piscines olympiques ». L’initiative a pour but de véhiculer une autre image de La Réunion, l’image de la première plage sécurisée de l’île. Le ballon pourra aussi servir à la sécurisation des spots et à la détection d’éventuels requins. « Nous avons déjà été contacté par la Fédération internationale de surf pour intervenir sur des compétitions », Patrick Florès rappelle l’incident de cet été, en Afrique du Sud, lorsque le surfeur professionnel Mick Fanning fut la potentielle et malencontreuse proie d’un requin.

Pour l’heure, pas d’information officielle sur la date exacte du premier vol du ballon. Mais Patrick Florès promet, « les Réunionnais auront leur cadeau ». On ne sait pas non plus combien de temps le ballon pourra rester en l’air, « nous allons voir selon les éventuels problèmes techniques qui surviendront sur la durée », précise-t-il. Pour la petite histoire, en plus d’être adjoint à la Mairie de Saint-Paul et initiateur du projet Patrick Florès est l’entraineur de l’équipe de France de surf et père du champion Réunionnais, Jérémy Florès. En 2012, une petite polémique avait éclaté sur les réseaux sociaux, Patrick Florès déclarait, en pleine crise des requins, en avoir tué huit. Ses déclarations avaient alors suscité la colère et l’incompréhension des défenseurs de l’animal, la Sea Shepherd en premier. Aujourd’hui, il semble avoir changé de position en proposant une solution en accord avec les associations de défense des requins, avec les requins eux-mêmes et tous les Réunionnais qui souhaitent profiter du lagon et des vagues en toute sécurité.

Pose de filets anti-requins à Boucan Canot ©Thierry Peres

Pose de filets anti-requins à Boucan Canot ©Thierry Peres

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment