COP 21 : Tara porte la voix des océans

No Comment

Depuis le 12 novembre et en marge de la COP 21, le violier d’expéditions scientifiques Tara s’est amarré sous le pont Alexandre III, au pied du Grand Palais. Et jusqu’au 18 décembre, l’organisation ouvre les portes de son pavillon éphémère. Au programme : visites du voilier, exposition, conférences et projections.

Ils ont quitté l’Arctique pour défendre les océans à Paris. Les scientifiques de Tara Expéditions ont jeté l’ancre sous le pont Alexandre III, pour prendre part à la COP 21 et surtout, soumettre un accord « universel et juridiquement contraignant ». La teneur de cet accord a été révélée par la Plateforme Océan et Climat, partenaire de Tara Expéditions, en présence de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, lors de l’ouverture du pavillon. Parmi les recommandations ; rapports scientifiques, réseaux d’aires marines protégées, reconnaissance des écosystèmes marins, développement des énergies marines renouvelables, accompagnement des transitions énergétiques, … Un accord ambitieux en somme, qui porte la voix des océans lors des négociations climatiques de la COP 21.

Tara Expéditions est à Paris et à l'occasion de la COP 21 ©Tara Expéditions

Tara Expéditions est à Paris et à l’occasion de la COP 21 ©Tara Expéditions

Et pour peser sur ces négociations, l’organisation ouvre les portes de son pavillon de 600 m2 pour « rendre compte du rôle primordial de l’Océan dans le climat ». Une opération dans le cadre de la COP 21, mêlant pédagogie, sciences et sensibilisation. Innovant et s’adressant à tous les publics, Tara Expéditions propose différentes conférences, des tables rondes, des projections/débats, des activités éducatives pour les plus jeunes, une exposition, visite d’un aquarium et du voilier Tara, amarré aux côtés du pavillon. Un programme riche et varié donc. Si Tara Expéditions a solidairement fermé ses portes au lendemain de la série d’attentats qui a frappé Paris, l’organisation a rouvert les portes de son pavillon dimanche. Les scientifiques de Tara Expéditions rappellent que l’Océan est « le principal régulateur du climat mondial : couvrant 71% de la surface du globe, il produit plus de 50% de l’oxygène de l’air que nous respirons, absorbe environ 30% du CO2 et 93% de l’excès de chaleur générés par les activités humaines ».

Catégories : Fil-info-appli, Planète, Sciences

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment