Biodiversité: Ségolène Royal crée une Aire marine protégée dans les eaux de Clipperton

No Comment

©Stéphane Dugast

L’arrêté de protection de biotope créant l’Aire marine protégée dans les 12 milles nautiques autour de l’Île de Clipperton est paru au journal officiel de la République française ce mercredi 23 novembre 2016. L’atoll offre à la France une zone économique exclusive (ZEE) de 436 000 km2. 

D’une superficie de 3,7km², l’atoll de Clipperton possède le récif corallien le plus grand de la région du Pacifique tropical oriental. « Cet atoll joue un rôle clef dans le fonctionnement des écosystèmes marins de cette région du globe pour les oiseaux, les tortues, les cétacés, les requins et les ressources halieutiques » explique le ministère de l’Environnement qui précise, « la France est responsable de cet écosystème unique au monde ». Annoncé par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, lors de la conférence Our Ocean à Washington le 15 septembre dernier, la création d’une aire marine protégée dans les eaux territoriales de Clipperton protège les milieux de 27 espèces menacées de disparition (voir encadré). En outre, cette aire marine protégée permettra à la France « de rejoindre le Corridor Maritime du Pacifique Tropical Est (CMAR) aux côtés de l’Equateur, de la Colombie, du Panama et du Costa Rica », et donc « de renforcer les coopérations scientifiques internationales dans cette région du monde, à la fois pour mieux connaitre le fonctionnement des écosystèmes et pour renforcer le dispositif de surveillance et de recherche sur les effets du changement climatique sur la biodiversité ».

 ©Stéphane Dugast

©Stéphane Dugast

En parallèle, l’Assemblée nationale a examiné aujourd’hui, jeudi 24 novembre, un projet de loi visant à doter Clipperton d’un statut. Ce projet de loi a été porté par le député Philippe Folliot, missionné par Manuel Valls début 2016 afin d’étudier la vocation future de l’atoll de Clipperton, avec l’hypothèse de l’implantation d’une base scientifique internationale. La Polynésie française, territoire le plus proche de l’atoll, pourrait alors servir de base arrière.

Les espèces menacées de disparition présentes à Clipperton:

Dotée d’une biodiversité unique au monde, l’atoll de Clipperton abrite une faune et une flore marine variée, riche et menacé. 27 espèces menacées de disparition y sont présentes: le corail sp., le requin-renard commun, le requin longimane, le requin-corail, le requin-marteau halicorne, le grand requin-marteau, le requin-baleine, le requin-taupe bleu, la raie-léopard, la raie mobula aiguillat, la mante vampire, la mante de Munk, la raie manta géante, le marignan jaune, le marignan cardinal, le poisson-ange doré, le poisson-ange de Clipperton, Thalassoma robertsoni, Thalassoma virens, Xyrichtys wellingtoni, la blennie de Clipperton, Bathygobius lineatus, le poisson-lune, la tortue verte, la tortue olivâtre, la tortue imbriquée et la tortue luth.

Capture

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment