Trois jeunes tahitiens, futurs pilotes de ligne, à l’Airways College

No Comment

©Airways College

La vingtaine à peine, Laurent, Pierre-Marie et Opura sont trois jeunes tahitiens effectuant leur formation de Pilote de Ligne à Agen, au sein de l’Airways College. Si deux d’entre eux débutent la phase de vol à vue, le troisième peaufine sa Licence de Pilote professionnel.

Laurent, Pierre-Marie et Opura font partie des quelques dizaines de tahitiens, futurs Pilotes de Ligne, de l’Airways College, centre de formation aéronautique basé à Agen et Nîmes. Pour les trois jeunes tahitiens, le métier de Pilote de Ligne est une vocation. « On était au lycée ensemble », raconte Laurent à l’Airways College, à propos de son camarade Opura. « On savait déjà qu’on voulait devenir pilote de ligne. Nous avons fait la connaissance de Pierre-Marie ensuite ».

Si Laurent et Pierre-Marie connaissaient déjà le centre de formation Airways College, Opura l’a découvert en se renseignant et en allant à la rencontre du monde de l’aéronautique. « Je suis allé au salon des métiers aéronautiques du Bourget pour me renseigner, c’est parti de là », raconte-t-il. De son côté, Laurent confie : « Mon cousin, qui a fait sa formation à Airways, m’avait parlé de l’école. Je m’étais quand même renseigné sur les autres écoles en France ». Lui a finalement opté pour l’Airways College pour sa dimension « à taille humaine, avec des tarifs attractifs ». « En fait dès le début, quand nous demandions des renseignements sur l’école, nous avons été tous les trois très bien pris en charge. Tout était clair. En formation, il y a une véritable proximité avec les instructeurs. Même le directeur vient discuter avec ses élèves ! », précise de son côté Pierre-Marie.

La formation de Pilote de Ligne proposée par l’Airways Collège dure deux ans : une année théorique et une année pratique. « Nous avons terminé l’ATPL théorique. Pierre-Marie et moi avons débuté la phase de vol VFR », explique Opura, « Laurent est plus avancé que nous, il devrait avoir terminé courant novembre-décembre ». En effet, leur camarade Laurent vient de terminer son CPL : « A la fin de l’année je vais commencer à postuler. Par la suite je pense que je rentrerai en Polynésie, mais j’aimerais d’abord me concentrer sur les compagnies européennes ».

Pour Opura, l’appel du pays est plus fort. S’il ne cache pas son intention de postuler pour une compagnie polynésienne, le jeune tahitien originaire de Papeete garde les pieds sur terre. La demande est en effet importante pour une offre limitée : « Air Tahiti (la compagnie polynésienne domestique, ndlr) c’est le rêve. Mais en sortant d’école, je pense que c’est difficile parce qu’il y a beaucoup de Tahitiens pilotes qui travaillent à l’étranger, qui ont beaucoup d’heures de vols et qui voudraient aussi rentrer », admet Opura, qui n’hésitera pas à revenir en Europe ou même explorer d’autres cieux comme l’Asie ou le Pacifique.

Petit lexique du futur pilote

L’ATPL (Airline Transport Pilot Licence) est la licence européenne de pilotage, la plus élevée, indispensable pour devenir Commandant de Bord. « Toutes les écoles font passer cette licence théorique pour éviter qu’on la passe après, si jamais une fois en compagnie, on voudrait passer Commandant », explique Opura. « Du coup on devient ATPL pratique une fois qu’on est dans une compagnie et qu’on a accumulé plusieurs heures de vol ».

La phase de vol VFR (visual flight rules) correspond au vol à vue : ce mode de pilotage n’est autorisé que sous certaines conditions de visibilité, de base des nuages et de couverture nuageuse. Il s’agit d’une des dernières phases pratiques de l’ATPL. Enfin, le CPL (Commercial Pilot Licence) est la Licence de Pilote permettant de passer de pilote privé à pilote professionnel. A noter que l’Airways College compte une bonne petite dizaine de futurs pilotes tahitiens, avec des parcours qui diffèrent.

Dans l’ordre :

  • PPL (Private Pilot Licence)
  • CPL (Commercial Pilot Licence)
  • ATPL (Airline Transport Pilot Licence)

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment