Parcours à suivre : Avec l’Antillais Mathieu Party, entrepreneur 2.0 et « agitateur d’innovation »

No Comment

© Ludovic Claire (Fotogwaf)

Co-fondateur de la start-up An Sav Fé Sa, créateur du « BrainBar » et des « Meet Up Influencia », Mathieu Party est un entrepreneur 2.0 toujours à la recherche de nouveaux défis pour se surpasser. Des qualités et des compétences qu’il met aujourd’hui au service des porteurs de projets qu’il accompagne pour concrétiser leurs idées. Découvrez son parcours, ses motivations et ses ambitions dans cette interview d’Outremers 360.

Comment êtes vous arrivé dans le monde entrepreneurial ? Quel est votre parcours ?

Avec le recul, je me rends compte qu’il aurait été étonnant que je ne devienne pas entrepreneur. Simplement parce que, sans raison apparente, j’en parle depuis mon enfance. Il y a bien eu cette période pendant les études où j’ai voulu faire plaisir à papa, maman et devenir professeur d’anglais. Mais sur un coup de tête, je dévie de ce futur de fonctionnaire. Je quitte ma licence de Lettre Anglaise pour une licence en Communication toujours à l’UAG, puis un master en communication digitale à Université de Rennes.
Apres 6 ans en Agence de com’ et dans les médias, je commence à m’ennuyer et je me rappelle de mes rêves d’entrepreneur et décide de me mettre à mon compte. C’est là que tout commence.

©Ludovic Claire (Fotogwaf)

©Ludovic Claire (Fotogwaf)

En parlant d’inspiration, avez vous des modèles qui vous ont influencé ?

Je trouve mes modèles plutôt dans le domaine du développement personnel. Il suffit de lire Tony Robbins pour se sentir l’envie de soulever des montagnes. Encore faut-il s’en donner les moyens. C’est mon défi chaque jour.

Aujourd’hui, vous aidez les porteurs de projet à concrétiser leurs idées avec votre concept « Le Brain Bar »? Pouvez vous nous expliquer ce concept ?

Justement la base de ce défi consiste à rester motiver, Le BrainBar est un concept que j’ai crée dans ce sens. Un MeetUp mensuel, qui pendant 2 ans, a rassemblé dans un bar parisien, des centaines de porteurs de projets qui sont venus chercher l’inspiration à travers les ateliers, les pitchs, les échanges avec des coachs et des entrepreneurs de renom. La fierté est de voir certains sauter le pas, devenir entrepreneur et réussir.

© Miguel Charles

© Miguel Charles

En plus de vos missions entrepreneuriat, vous exercez dans la communication et l’organisation événements et de débats. Comment conciliez vous toutes ces activités?

Je conseille souvent aux entrepreneurs de faire les choses avec passion. Et j’applique au moins 80% de mes conseils dont celui-ci. Je n’ai donc pas l’impression de travailler, ce qui m’oblige en reconnaissance de ce privilège à me donner à fond dans 100% de mes projets. Et puis les rencontres physiques, créer l’échange, offrir une opportunité; je ne connais rien de plus gratifiant professionnellement parlant. Quand à la com j’ai ça dans le sang, mais aujourd’hui pour mieux gérer mon temps je préfère l’enseigner d’où mon activité de Coach/formateur ces derniers mois.

Depuis quatre ans, vous évoluez dans le monde de l’entrepreneuriat et des starts-up, quels conseils pouvez vous donner à ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure?

Je ne peux que me faire le relais du meilleur conseil qui m’ait été donné et pas par n’importe qui, puisqu’il s’agit de Alice Zagury, CEO de « THE FAMILY » (une société d’investissement bien connue de l’éco-système parisien qui accompagne les entreprises à long-terme ). Ce conseil est d’être « radical ». Il s’agit de croire sans concession en ses idées, en ses rêves et de se diriger vers son objectif sans trembler, sans douter. Une façon extrême de voir les choses mais qui permet d’effacer les tergiversations des doutes. Au pire on apprend, car l’échec n’existe pas.

© Miguel Charles

© Miguel Charles

Avez-vous un projet de coup de coeur 2017 ?

Mon coup de coeur 2017 a été le même qu’en 2016 et qu’il le sera en 2018: il est pour le Média « Reine des temps modernes », une plateforme féministe, afro et urbaine créée par Wendy Zahibo.

Quels sont les prochains défis que vous souhaitez mener ?

L’année 2018 a démarré sur les chapeaux de roues avec le lancement de PALAVIRÉ, une webTV sur le thème du « retour au pays natal ». L’idée m’a été soufflée par Madly Schenin-King et réalisée avec Gregory Foy (GF Visuel) au sein du collectif LAKWAREL dont je suis un des co-fondateurs.

On peut parler également de la création d’une nouvelle franchise d’événement/workshop en Guadeloupe, les « MeetUp Influencia » dédiés à la communication innovante.
Et surtout j’ai décidé cette année de consacrer la plus grande partie de mon temps à la Start-Up An Sav Fe Sa que j’ai co-fondé avec Yannick Jotham et Alicia Hadjard. Le lancement de notre application de transport du type chauffeur privé et covoiturage a très bien démarré en Guadeloupe, puisque nous avons dépassé les 3000 utilisateurs. Autant dire que nous avons de beaux défis à relever pour l’année 2018.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment