Nouvelle-Calédonie : Le projet de centrale électrique avance

No Comment

© Nouvelle-Calédonie  Energie

Porté par Nouvelle-Calédonie Énergie, le remplacement de la centrale électrique de Doniambo est sujet à plusieurs propositions. NC Énergie a présenté devant le Congrès de Nouvelle-Calédonie ce jeudi 6 août, l’avancement du projet et les différentes pistes étudiées. Focus grâce au reportage de nos partenaires de Caledonia.nc.

Point d’étape du projet présenté par Nouvelle-Calédonie Énergie (NCE) devant le Congrès jeudi 5 août. Deux axes sont privilégiés et étudiés : celui de la continuité, avec une centrale électrique au gaz, et celui des énergies renouvelables.

La continuité, une centrale au gaz

Concernant l’axe de la centrale électrique au gaz, un appel à manifestation d’intérêt avait été lancé au mois de mars par NCE, selon le cahier des charges fixé par la compagnie calédonienne. Différentes réponses à l’appel à candidature ont été reçues il y a une quinzaine de jours et la compagnie traite actuellement les différents dossiers.

Questionné sur les raisons pour lesquelles NCE s’est tourné vers l’extérieur pour l’appel à projet, Pierre Kolb, Président de Nouvelle-Calédonie Énergie, au micro de notre partenaire Caledonia.nc, explique : «NCE avait mené des études en 2019 sous forme d’un Avant Projet Sommaire (APS) pour l’étude d’une centrale au gaz, mais les résultats de cet APS en terme de coût d’investissement et de prix pour la SLN n’étaient pas satisfaisant. On a donc décidé de demander aux spécialistes du domaine s’ils pouvaient nous offrir un prix qui réponde notamment au cahier des charges de la SLN, avec l’impact environnemental le plus bas ».

Pierre Kolb, Président de Nouvelle-Calédonie Énergie, au micro de notre partenaire Caledonia.nc © Caledonia

Pierre Kolb, Président de Nouvelle-Calédonie Énergie, au micro de notre partenaire Caledonia.nc © Caledonia

Le tournant vers l’avenir, les énergies renouvelables

L’axe des énergies renouvelables est étudié également, présenté comme porteur de valeurs et de moindre impact environnemental, la problématique du tarif de l’énergie reste la principale contrainte, puisque la voix de la SLN, déjà en grande difficulté actuellement, pèse dans le dossier.

Pierre Kolb, toujours au micro de Calédonia.nc, apporte des précisions sur la piste des énergies renouvelables : « Le tout renouvelable sera difficile à atteindre à court terme, mais accessible dans 20 ou 30 ans. C’est l’ambition qu’on a, ce n’est pas sûr qu’on y arrive, comme ce n’est pas sûr que la stratégie basée sur le gaz fonctionne. Donc on regarde de façon très ouverte, très large (…). On travail sur les deux cas, ce qui est sûr, c’est qu’on aura un moindre impact environnemental, mais que la filière vers les énergies renouvelables pourra tracer un développement économique qui sera plus pérenne et plus large que la seule métallurgie du nickel. Mais on ne veut pas pénaliser un industriel qui a déjà des difficultés aujourd’hui avec une stratégie qui ne serait pas viable économiquement ».

Des réponses sont attendues courant octobre 2020 sur les deux axes du projet, et les décisions seront prises sur plusieurs critères. Le coût du projet, le prix fourni pour la SLN, les retombées locales en terme d’activité notamment.

Par Damien Chaillot

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data