Médias : Le Réunionnais Stéphane Jobert aux commandes de la matinale « Paris Weekend » sur BFM Paris

No Comment

©Facebook / Stéphane Jobert

L’animateur et présentateur réunionnais Stéphane Jobert sera, pour la rentrée, aux commandes de la matinale d’infos « Paris Weekend » de la chaîne BFM Paris, aux côtés de Jeanne Daudet. « Une vraie chance » nous confie l’animateur qui a débuté sa carrière chez RFO Réunion. 

« J’ai été assez surpris : je ne suis pas journaliste à la base, je suis animateur et j’ai principalement présenté des émissions de divertissement, de jeux, de musique », confie Stéphane Jobert à quelques jours de sa première matinale qui aura lieu ce samedi 1erseptembre. « J’ai fait quelques remplacements au service Météo de BFM Paris. Et c’est en regardant mon parcours que la chaîne m’a proposé de présenter les matinales infos le weekend. ‘On cherche quelqu’un qui peut s’adapter et qui peut avoir un style journalistique tout en apportant un côté un peu plus divertissant’, m’ont-ils dit ». Ainsi, et pour sa grille 7h-10h le samedi et dimanche, BFM Paris prend le virage de l’infodivertissement, ou « infotainment », savant mélange d’information et de divertissement, dont l’un des meilleurs représentants en France est Yann Barthès et son émission Quotidien.

« C’était une occasion inespérée car pour intégrer une rédaction, il faut au moins avoir fait une école de journalisme. Je n’ai pas ce bagage là et c’est une vraie chance qu’une rédaction comme BFM Paris me fasse confiance. Je suis hyper content de ce nouvel exercice qui est un vrai challenge et un vrai défi », se réjouit Stéphane Jobert. Avant de se lancer dans ce nouveau projet, l’animateur reconnaît avoir eu un été chargé. « J’étais sur M6 tous les dimanches matin pour présenter l’émission « Absolument Star ». Je faisais les matinales de la semaine sur RMC. Je travaillais aussi pour France Bleu et la RTBF » à Bruxelles, énumère-t-il. En juin, l’animateur était même à la présentation du Livre Bleu Outre-mer, à la demande du Ministère. « J’accepte l’idée de sacrifier les vacances mais à partir du moment où on fait ce qu’on aime, ce n’est plus un sacrifice mais une vraie chance ».

Un rythme décalé

Qui dit matinale dit forcément « vie un peu décalée ». « Je serais présent à la rédaction à partir de 4h du matin. Il faudra se coucher tôt », reconnait Stéphane Jobert. « Mais ce sont des matinales qui auront lieu le weekend et non 5 jours par semaines. Ça va se limiter à deux jours d’antenne plus un jour de préparation le vendredi », explique-t-il. L’animateur compte par ailleurs saisir cette opportunité pour se lancer dans d’autres projets professionnels en semaine.

Un parcours atypique

Après avoir effectué une bonne partie de sa scolarité à La Réunion, Stéphane Jobert est approché par l’antenne RFO de La Réunion, aujourd’hui Réunion 1ère , en tant qu’animateur d’une émission de musique et de divertissement à l’âge de 20 ans. « La radio et la télé ont été mes passions depuis tout petit », nous confie-t-il. Une passion qui a poussé le présentateur à quitter son île en 2001, alors âgé de 26 ans, pour la Capitale. « Je n’avais aucun contact, ni contrat en poche et le contact s’est fait très vite avec TF1 parce qu’ils ont vu que j’avais acquis une expérience avec RFO. J’ai passé plusieurs tests, plusieurs castings pour eux et ça a été la première chaîne avec qui j’ai travaillé à Paris. J’ai présenté pendant 3 ans l’émission « Tac-o-tac », diffusée à midi, avant le jeu de Jean-Luc Reichmann », raconte Stéphane Jobert.

Derniers réglages pour Jeanne Daudet et Stéphane Jobert avant la première "Paris Weekend" ce samedi ©Facebook / Stéphane Jobert

Derniers réglages pour Jeanne Daudet et Stéphane Jobert avant la première « Paris Weekend » ce samedi ©Facebook / Stéphane Jobert

TF1, M6, RMC ou encore la RTBF, en 17 ans de carrière à Paris, Stéphane Jobert affiche humilité et reconnaissance envers la chaîne qui lui a permis de faire ses gammes. « Si je peux aujourd’hui exercer mon métier à Paris pour différentes chaînes c’est parce que je suis passé à RFO. Sans cela, je n’aurais pas pu avoir le parcours professionnel que j’ai eu. C’est vraiment chez RFO que j’ai pu apprendre mon métier, progresser, grandir », confie-t-il. Avouant n’avoir suivi aucune formation en journalisme, Stéphane Jobert explique : « Il y a des carrières qui se font sans forcément passer par une école de journalisme et il y a des animateurs qui évoluent aussi en journalistes. Ces barrières qu’on avait il y a quelques années entre ces métiers sont tombées ».

Attaché à son île, Stéphane Jobert y revient tous les ans, en plus d’avoir été nommé Ambassadeur de l’Île de La Réunion Tourisme (IRT), « pour promouvoir les valeurs de l’île ». L’animateur fut notamment le chef d’orchestre de l’élection Miss Réunion il y a trois ans de cela. Mais avant de le revoir sous les latitudes réunionnaises, c’est sur BFM Paris, tous les samedis et dimanches matin, qu’il faudra retrouver l’animateur réunionnais aux commandes de « Paris Weekend ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment