Innovation à La Réunion : CIT ; une technologie pour « connaître les pannes des matériels informatiques »

No Comment

Jean-Philippe Lapierre, au centre, lors de la remise des prix du Concours des Entreprises innovantes de la Technopole Réunion ©Technopole

Lauréat du 3ème Prix du Concours des Entreprises innovantes de la Technopole de La Réunion, Jean-Philippe Lapierre a mis au point une technologie « permettant de connaître les pannes ou comportements inhabituels de matériels électriques de façon autonome ». Ancien de l’école des Sous-officiers de l’Armée de l’air, Jean-Philippe Lapierre suit une formation de technicien en télécommunication au sein de l’école technique de l’armée de l’air. Une fois affecté, il occupe le poste de technicien télécom, dont les missions sont « l’installation et la maintenance du réseau téléphonique du poste abonné à l’autocommutateur (STAN, PABX) et des liaisons de données spécialisées ». Jean-Philippe Lapierre devient ensuite Administrateur réseau avant de se lancer dans son projet CIT.

Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste votre projet CIT ? Quel est le principe ? Son But ? 

CIT est une technologie permettant de connaître les pannes ou comportements inhabituels de matériels électriques de façon autonome et qui analyse au travers d’une intelligence artificielle des actions à mener.

Comment en avez-vous eu l’idée ? 

Durant mon parcours professionnel, j’ai été confronté à des situations dans lesquelles l’information était primordiale mais malheureusement, cette dernière, bien qu’existante n’était pas communiquée. Je devais donc me rendre sur place afin de faire les diagnostics.

Quelles ont été les grandes étapes de sa création ? 

L’étude préalable a consisté à trouver comment recevoir et traiter l’information des objets afin de mieux maîtriser les dépenses énergétiques ainsi que de mieux servir la population.

Qu’attendez-vous du prix remporté au Concours des Entreprises innovantes ? Qu’est-ce que cela représente pour vous et ce que cela peut vous apporter ? 

Ce prix est représentante pour moi une validation du projet et une reconnaissance.

Comment voyez-vous la suite de ce projet ? 

Bien que le projet prévoit dans un premier temps de superviser l’éclairage, nous envisageons par la suite de décliner le système CIT sur divers équipements à surveiller. En diversifiant les organes de capture nous pouvons envisager de surveiller l’hygrométrie, la température, la luminosité et de façon plus générale l’analyse et la gestion de toute valeur mesurable de flux.

Lire aussi: 

Innovation à La Réunion: Avec AdopteUnArtiste, Rudy Monte veut « offrir une meilleure visibilité » aux artistes réunionnais

Innovation à La Réunion : Avec Mindy, Jeremy Dorilas guide les voyageurs dans l’Océan Indien

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment