Infrastructures à La Réunion: La première consultation publique pour la Route des hauts de l’Est lancée

No Comment

© Bruno Bamba

La première consultation publique concernant le projet de la Route des Hauts de l’Est a été lancée le 13 septembre à Saint-André en présence du Vice-président du Département en charge du projet Route des Hauts de l’Est Jean-Marie Virapoullé.

Pour désengorger un axe routier comptant 94 000 véhicules/jour à l’entrée Est de Saint-Denis, La Route des Hauts de l’Est est présentée par les élus départementaux comme un projet essentiel de rééquilibrage du territoire Nord et Est. Il améliorera la desserte des quartiers des Hauts, permettra le développement urbain, économique et agricole des quartiers des Hauts sans oublier une valorisation de l’activité touristique. « C’est un moment important dans l’histoire du déplacement sur l’île car il s’agit aujourd’hui de lancer une consultation publique sur un projet essentiel de rééquilibrage du territoire Nord et Est, celui de la voie des mi pentes. Portée par le Département, la RHE a pour objectif la réalisation d’une nouvelle infrastructure routière, véritable vecteur de développement du Nord et de l’Est de l’île. Il est nécessaire d’apporter un nouveau souffle à ces territoires parce qu’aujourd’hui, les autres régions sont saturées » a précisé Jean-Marie Virapoullé.

Trois tracés ont été mis à l’étude : un tracé bas au plus proche du littoral urbanisé et réutilisant au mieux les infrastructures existantes (avec un linéaire total de 37,7 km) ; un tracé médian reliant les quartiers des mi-pentes et permettant un accès aux espaces agricoles et touristiques des Hauts (avec un linéaire total de 36,3 km) ; et un tracé haut au plus près des espaces agricoles enclavés et permettant une mise en scène forte des paysages (avec un linéaire total de 42,1 km). Selon les tracés, des ouvrages de franchissement seront à réaliser soit environ une quarantaine de ponts sur la voie basse et près de 80 sur l’axe haut. A savoir que cette route ne sera pas saturée à sa livraison. La population concernée par cette consultation publique sont les habitants des communes de Saint-Denis, de Sainte-Marie, de Sainte-Suzanne, de Saint-André, de Bras-Panon et de Saint-Benoît.

 

 

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment